Jeudi 19 Avril 2018

Nous suivre

C'est Qui Ça ?

GAG

Image marquante

Décès accidentel de Doris Dabiré, promoteur de mode burkinabè

Le promoteur de mode au Burkina Faso, Doris Dabiré, est décédé des suites d’un accident de la circulation à Ouagadougou, a-t-on appris dimanche auprès des médias locaux.

Selon le média en ligne Afriyelba.net, Doris Dabiré, surnommé le «le capitaine de la mode burkinabè», est décédé à la suite d’un accident de la circulation survenu dans la nuit du 16 au 17 mars dernier, sur l’avenue France-Afrique, au sud de la capitale burkinabè.

Transporté urgemment à l’hôpital de Tingandogo, encore appelé hôpital Blaise Compaoré, non loin du lieu d’accident, il succombe dans la nuit du 17 au 18 mars.

« Si le chauffeur a eu plus de chance, le 3e occupant du véhicule accidenté, lui, évacué en Allemagne, succombera lui aussi à ses blessures », rapporte le site d’information.

Doris Dabiré, était un jeune très engagé dans le domaine de la mode. Mannequin, il a participé à plusieurs défilés de mode aussi bien nationaux qu’internationaux.

Le disparu était le promoteur de l’agence d’hôtesses et de mannequinat ‘’Yiki Black Mode’’ et de ‘’Miss Sya Emergence’’, un concours de beauté et d’intelligence dont la 2e édition s’est tenue le 11 février dernier à Bobo-Dioulasso, la capitale économique du Burkina Faso.

Source : APA 

Commentez avec facebook

Ajouter un Commentaire


Code de sécurité
Rafraîchir

Binthily Signs

Binthily Signs propose trois grands modèles d’enseignes. Chacune offre une excellente performance en fonction de votre commerce et des prix défiant toute concurrence : 

Lire la suite

Présidentielle 2018 : l’Interview de la Semaine

Coup d'gueule

« Choguel Kokala Maïga est complice dans le massacre de 200 enfants du Mali le 26 mars 1991 », Dixit Aguibou Koné, ancien de l’AEEM et candidat à la présidentielle 2018

« Choguel Maïga ? Un complice passif des massacres qui doit sa liberté au choix de la réconciliation nationale décidée après le 26 mars; car trop de gens étaient mouillés dans le massacre des enfants du Mali : plus de 200 morts en 4 jours, des milliers de blessés.

Lire la suite

Blog

« Si nous disons la vérité en faisant preuve d'humilité et de bon sens, le Mali va se redresser »

La classe politique dirigeante depuis 1960 y compris Moussa Traoré lui même est celle formée par l'USRDA. Que l'ADEMA et ses partis fils aient imposé une culture de parti unique de fait, ne doit étonner personne, pas plus que leur corruption.

Lire la suite

Ecoutez

 

Mamane
Chronique de Mamane
RFI

Candidat sans casier

19 Avril


Juan Gomez
Appels sur l'actualité

 

RFI

Appels sur l'Actualité à Bouaké

19 Avril

© Dépêches du Mali 2012 - 2018