Mardi 12 Décembre 2017

Nous suivre

C'est Qui Ça ?

GAG

Image marquante

Etats-Unis: un contrat d'édition en or pour le couple Obama

L'ancien président des Etats-Unis Barack Obama et son épouse Michelle ont conclu un contrat d'édition record avec la maison Penguin Random House, qui prévoit un livre pour chacun, deux ouvrages déjà très attendus.

Selon le Financial Times, l'éditeur aurait accepté de mettre sur la table plus de soixante millions de dollars pour s'assurer les droits des deux livres.

C'est un contrat d'édition record ! Le couple Obama a conclu un contrat d'édition record (60 millions de dollars selon le Financial Times) avec la maison Penguin Random House ; celui-ci prévoit un livre pour chacun, deux ouvrages d'ores et déjà très attendus par le public. En effet, Barack Obama a déjà publié deux livres, Les rêves de mon père (1995) et L'audace d'espérer (2006), qui se sont chacun vendus à plus de trois millions d'exemplaires, rien qu'aux Etats-Unis. De son côté, Michelle Obama a déjà publié en 2012 un livre, American Grown, concernant le jardinage et l'alimentation.

Ecrits très attendus

Les écrits de l'ancien président des Etats-Unis sont très attendus, d'une part parce qu'il jouit toujours d'une importante popularité mais aussi parce qu'il pourrait évoquer, dans son livre, son successeur à la Maison Blanche, Donald Trump. Barack Obama avait annoncé avant de quitter la présidence qu'il voulait mettre à profit les prochains mois pour écrire et passer du temps avec ses filles.

Lors de sa première apparition publique, la semaine dernière à New York après plusieurs semaines de vacances, il a été ovationné par une foule de curieux massée sur la cinquième avenue pour l'apercevoir. Quant à Michelle Obama, jusqu'ici contrainte à la réserve dans son rôle de Première dame, elle aura l'occasion de donner sa vision de la présidence de son mari.

Contrat parmi les plus lucratifs de l'histoire

« Nous sommes absolument ravis de poursuivre notre collaboration d'édition avec le président et Mme Obama », a commenté le directeur général de l'éditeur, Markus Dohle, dans un communiqué publié le 28 février. La somme révélée par le Financial Times, si elle était confirmée, situerait le contrat parmi les plus lucratifs de l'histoire.

L'auteur américain de romans policiers James Patterson avait signé, en 2009, un contrat évalué par plusieurs médias à 150 millions de dollars, mais il portait sur un ensemble de 17 livres.

Le prédécesseur de Barack Obama à la Maison Blanche, George Bush, avait lui obtenu environ dix millions de dollars pour ses mémoires, selon plusieurs médias américains. Avant lui, l'ancien président Bill Clinton avait reçu 15 millions de dollars pour son autobiographie Ma vie.

Source : RFI

Commentez avec facebook

Ajouter un Commentaire


Code de sécurité
Rafraîchir

Binthily Signs

Binthily Signs propose trois grands modèles d’enseignes. Chacune offre une excellente performance en fonction de votre commerce et des prix défiant toute concurrence : 

Lire la suite

Coup d'gueule

 IBK à propos de l’argent : "je ne suis pas un homme d'argent et les Maliens le savent »

«  J'ai été le plus pauvre des principaux candidats à l'élection de 2013 et je ne suis pas devenu le plus riche des présidents...Le montant de souveraineté dont je dispose est ridicule...Je pioche dans mes réserves personnelles pour financer des activités sociales. Je déclare mes biens chaque année et je viens de contracter un prêt pour construire une maison...Mon modeste compte (à l'étranger) à l'agence parisienne de la BMCE est débiteur de 137 euros… ». 

Blog

 Paradis fiscaux : quatre pays de l'Union européenne méritent d'être sur liste noire, selon Oxfam

http://depechesdumali.com/blog/paradis-fiscaux-quatre-pays-de-lunion-europeenne-meritent-detre-sur-liste-noire-selon-oxfam/

Alors que la Commission européenne doit dévoiler sa liste noire des paradis fiscaux le 5 décembre, l'ONG prend Bruxelles de court et énumère ce mardi les 35 pays, hors-Union européenne, qui mériteraient d'y figurer.

Après les "SwissLeaks", les "LuxLeaks" et les "Panama Papers"... les révélations récentes des "Paradise Papers" - sur les pratiques d'optimisation (parfois de fraude) fiscale des grandes entreprises et fortunes de ce monde - exercent une pression supplémentaire sur les décideurs politiques. A ce titre, la Commission européenne, désireuse de frapper "au portefeuilles" les fraudeurs, doit dévoiler le 5 décembre sa liste noire des paradis fiscaux.

Lire la suite

Ecoutez

 

Mamane
Chronique de Mamane
RFI

La santé de Président-Fondateur

11 Décembre


Juan Gomez
Appels sur l'actualité

 

RFI

Vos questions d'actualité

11 Décembre

© Dépêches du Mali 2012 - 2017