Mercredi 21 Février 2018

Nous suivre

C'est Qui Ça ?

GAG

Image marquante

Assemblée Nationale: L’Assassinat de Ras Bath dans les coulisses

Scandaleux ! Le lundi dernier, le sujet Ras Bath était au centre d’un débat de grin à l’Assemblée Nationale. Une Dame, proche, d’un des vice-présidents regardait une vidéo du célèbre chroniqueur Ras Bath.

Au regard du sujet évoqué par l’activiste et les arguments avancés, la dame en question s’emporte. ‘’ Mais, pourquoi ne pas en finir avec ce Ras Bath. Il nous emmerde’’. Sur place, un homme sursaute : ‘’ Madame arrêtez de dire de tels propos. Le sujet Ras Bath est une question sensible. Ce que vous dites est scandaleux !’’

Cette hypothèse est sur table depuis 2013. Des barons politiques cherchaient quelqu’un pour agresser le chroniquer moyennant 200.000 F CFA. Ils  n’ont eu personne. En 2016, ils ont tenté par tous les moyens à le museler sans arriver à atteindre l’objectif. Et le week-end dernier, ils ont envoyé des gros bras s’attaquer aux fans de Ras Bath lors de son meeting à Kalaban-Coura ACI. A côté de ce rapport de force, ils murissent la réflexion de comment empêcher les meetings,  raison de cette question d’autorisations partout. 

Aujourd’hui, penser qu’en assassinant Ras Bath, on assassine ses idées, sa conviction, son rêve, est faire preuve d’ignorance. Des espèces de ce genre ont, sous d’autres cieux, pensé et commis des actes abominables. Aux Etats Unis, en Bolivie et au Burkina, des dirigeants véreux  ont cru pouvoir arriver au bout des idéologies et des combats de Malcolm X, Martin Luther King, Ernesto Che Guevara, Thomas Sankara, en les assassinant.

Comme les Planificateurs de l'assassinat de Ras Bath, les assassins de ces grands leaders ont confondu l'idée à la personne physique. Ils avaient oublié que ces grands hommes étaient passés, dans la conscience de leurs peuples, pour des idées, des consciences. La Séparation de leurs corps et de leurs âmes par les balles de leurs bourreaux ne fut qu’un acte sans conscience. Ils ont accepté de mourir pour renaître par millions à travers le monde. La même doctrine avait conduit Mandela en Prison, pensant parvenir à anéantir la détermination et la conviction de Nelson Mandela. Il a fallu 23 ans pour les Africaners de se convaincre de la force de l’esprit sur le corps.

 Comme il (Ras Bath)  aime à le dire, ‘’Ras Bath est conscient des risques de sa stratégie de choquer pour éduquer. Des intérêts qu'il détruit, des familles qu'il détruit, des systèmes qu'il dérange. Des gens qui ont des années investi toutes leurs énergies, leurs fortunes pour bâtir un empire, obtenir un poste, et se voir menacer par une génération qui incarne un objectif contraire à leur vision. Forcément, ils  n’hésiteront pas à utiliser tous les moyens pour sauvegarder leurs acquis sordides’’. Pour les proches du Chroniqueur, Ras Bath  cultive tous les jours la technique de chasser la peur, de renforcer sa destination et surtout ne penser qu'à l’objectif final : Celui de la construction d'une Nation prospère, respectueuse des droits et libertés des citoyens. ‘’Aucune menace humaine ne saura nous faire reculer...nous nous nourrissons des cris des voleurs de la République, des larmes des cadres malhonnêtes... La Génération du Rasta est plus l'idée, la conviction, la vision, la doctrine, la moralité que physique. Ils peuvent continuer à planifier son assassinat, à débourser de l’argent pour louer des loubards, à taper de l'épée dans l'eau, à vouloir couper l'air... le Rasta poursuit sa mission, se propage, se renforce et s'impose à tous par ce qu’il est le peuple’’, nous ont –ils rassuré.

Kèlètigui Danioko

Source: Le Pays

Commentez avec facebook

Ajouter un Commentaire


Code de sécurité
Rafraîchir

Binthily Signs

Binthily Signs propose trois grands modèles d’enseignes. Chacune offre une excellente performance en fonction de votre commerce et des prix défiant toute concurrence : 

Lire la suite

Coup d'gueule

Salif Sanogo, journaliste à BBC Afrique : « …Quoi qu’il en soit »

"Les gens ne sont ni raisonnables, ni logiques, ni généreux. Aime-les, quoiqu'il en soit.

Si tu agis bien, on va t'accuser de le faire avec arrière-pensée. Agis bien quoiqu'il en soit.

Lire la suite

Blog

Doing Business: « un scandale au cœur de la Banque Mondiale »

La démission fracassante de Paul Romer, chef économiste de la Banque Mondiale, suite à ses critiques portant sur le classement Doing Business, fragilise ce rapport qui fait autorité depuis quinze ans.

Lire la suite

« Prix Oumar Diallo » 2e édition

Prix Oumar Diallo, 2ème édition : Tous à La Gare ce jeudi 1er mars

La remise du Prix Oumar Diallo se déroulera ce jeudi 1er mars 2018 à 18h 30 à l’Espace culturel La Gare, sis au Centre commercial - en face de la gare ferroviaire de Bamako. 

Lire la suite

Interview : Ministre des Sports

Ecoutez

 

Mamane
Chronique de Mamane
RFI

Droit de grève (rediffusion)

21 Février


Juan Gomez
Appels sur l'actualité

 

RFI

[Vos réactions] Crise politique en RDC: l'Eglise déterminée

21 Février

© Dépêches du Mali 2012 - 2018