Mardi 27 Septembre 2022
Banniere SAma Money

Nous suivre

C'est Qui Ça ?

GAG

Image marquante

Burkina Faso : Au moins huit civils tués dans une attaque - Dans le Centre-Est du pays

Au moins huit civils ont été tués lundi, dans une attaque perpétrée par des individus armés non identifiés contre le village de Sandiaba, dans la province du Koulpelogo, dans le Centre-Est du Burkina Faso, a-t-on appris de sources concordantes.

Selon la plateforme de suivi des attaques terroristes, "Sahel Security", qui dresse un bilan de 8 morts, l'attaque a visé des populations alors qu'elles assistaient à un baptême.

"Aux environs de 9 heures des individus armés non identifiés ont attaqué des populations qui assistaient à un baptême à Sandiaga. Le bilan provisoire est de 8 personnes tuées", a confirmé à l'Agence Anadolu une source sécuritaire locale, sous couvert de l'anonymat.

Dimanche, au moins 6 personnes, dont 4 femmes, ont été tuées et d'autres blessées lorsqu'un engin improvisé a explosé au passage de leurs charrettes à Boulonga et Alga dans le Centre-Nord du pays, selon des sources sécuritaires locales.

Depuis 2015, le Burkina Faso est en proie aux attaques terroristes qui ont fait de nombreuses victimes et plus de 1,9 millions de déplacés internes. La dernière attaque la plus meurtrière a été enregistrée dans la nuit du 10 au 11 juin courant contre la commune de Seytenga dans le Sahel, et a fait 86 morts selon un bilan officiel.

Cette attaque a aussi occasionné le déplacement de 31 201 personnes vers la ville de Dori, chef-lieu de la région du Sahel, selon le ministère en charge de l’Action humanitaire du Burkina Faso.

C'est dans ce contexte que l'armée burkinabè a donné 14 jours aux populations pour quitter les zones d’intérêt militaire instituées dans les régions de l’Est et du Sahel burkinabè, où des opérations militaires seront menées bientôt dans le cadre de la lutte contre le terrorisme, a annoncé vendredi, lors d’un point de presse, le commandant des opérations du théâtre national, le lieutenant-colonel Yves Didier Bamouni.

AA / Ouagadougou / Dramane Traoré

Source: aa.com

Commentez avec facebook

Ajouter un Commentaire


Code de sécurité
Rafraîchir

Binthily Signs

Binthily Signs propose trois grands modèles d’enseignes. Chacune offre une excellente performance en fonction de votre commerce et des prix défiant toute concurrence : 

Lire la suite

Vents de Chine

Blog

Lettre ouverte à messieurs les chefs d’État de la Cedeao

Messieurs les chefs d’État,

Avec toutes mes excuses et la déférence due à votre rang, j’ai à cœur de vous parler de la situation de crise multidimensionnelle qui sévit dans mon pays depuis janvier 2012, -près de 10 ans déjà- et de la lecture peu heureuse que vous, au sein de la Conférence des chefs d’État de la CEDEAO, en faites, avec une certaine altération des idéaux de notre organisation régionale d’intégration.

Lire la suite

Ecoutez

« DIS ! » Le Débat Interactif du Soir

Thème : Les nouvelles autorités de la transition peuvent-elles venir à bout de l’insécurité grandissante ?

13 Juillet


JÒ KÓNO

 

Réécoutez votre émission de débat politique en bambara.

Dans JÒ KÓNO, Moussa Timbiné reçoit M. Nouhoum Togo, Président de l’Union pour la Sauvegarde de la République.

13 Juillet

© Dépêches du Mali 2012 - 2022