Mardi 11 Août 2020
Banniere SAma Money

Nous suivre

C'est Qui Ça ?

GAG

Image marquante

Côte d'Ivoire: vers une nouvelle candidature pour Alassane Ouattara?

S’il n’a pas encore annoncé officiellement son intention, Alassane Ouattara est désormais pressenti pour être candidat à sa propre succession.

Il y a quelques mois, le président ivoirien jurait de vouloir laisser les clefs de l’exécutif à la jeune génération, mais la disparition de son dauphin désigné, le Premier ministre Amadou Gon Coulibaly a rebattu toutes les cartes.

Avec notre correspondant à Abidjan, François Hume-Ferkatadji

À entendre certains barons du parti au pouvoir, la candidature du président ivoirien pour un troisième mandat ne fait guère de doute. Interrogé par RFI, le directeur exécutif du Rassemblement des houphouëtistes pour la démocratie et la paix (RHDP), Adama Bictogo, affirme qu'Alassane Ouattara « est le mieux placé pour battre le candidat [Henri Konan] Bédié au premier tour », qu’il reste « le ciment de l’unité du RHDP », et que sa candidature « éviterait une guerre des dauphins ».

Mais à ce stade, rien est officiel. Un proche de la présidence assure même qu’Alassane Ouattara « hésite encore » et qu’une candidature d’Hamed Bakayoko, l’actuel ministre de la Défense, qui devrait être nommé Premier ministre, serait toujours en discussion.

Promesse non-tenue et procès en légitimité

À l’instar de ce que l’on a observé pendant l’année préélectorale, un jeu de poker menteur et une période de doutes et de tractations entoure la nomination du candidat RHDP. Si les cadres du parti présidentiel poussent pour un troisième mandat, cette option ne serait pas sans poser un grand nombre de difficultés. « Ouattara se retrouve dans une impasse », résume un proche de la présidence, « avec la peur de plonger le pays dans une période d’incertitude ».

Le président avait en effet promis de laisser les clefs de l’exécutif à la jeune génération, tandis que la légitimité même de sa candidature sera remise en cause, en raison de la nouvelle loi constitutionnelle qui limite à deux mandats l’exercice du pouvoir. « Jusqu’au jour du vote, nous lui rappellerons qu’il n’a pas de parole, et qu’il renie sa propre Constitution », assure un ténor du Front populaire ivoirien (FPI), le parti de Laurent Gbagbo.

« Ils vont jouer la montre jusqu’au dernier moment », pronostique un observateur, qui ne s’attend pas une annonce officielle avant la fin du mois de juillet.

Source : RFI

Commentez avec facebook

Ajouter un Commentaire


Code de sécurité
Rafraîchir

Binthily Signs

Binthily Signs propose trois grands modèles d’enseignes. Chacune offre une excellente performance en fonction de votre commerce et des prix défiant toute concurrence : 

Lire la suite

Vents de Chine

Blog

Me Alifa Habib Koné à propos de la Corruption au Mali : « faute pour les pouvoirs publics d’initier le débat, la rue le leur imposerait »

Dans l’Essai d’analyse qui suit Me Alifa Habib Koné, auditeur et avocat au Barreau, fait le lien entre l’incapacité des régimes successifs à lutter contre la corruption/l’enrichissement illicite et la crise multi-dimensionnelle qui secoue le pays.   

Lire la suite

Ecoutez

« DIS ! » Le Débat Interactif du Soir

Thème : À vous la parole : Donnez votre point de vue sur une question d’actualité de votre choix (politique, économique, culturel, religieuse…)

07 Août


JÒ KÓNO

 

Réécoutez votre émission de débat politique en bambara.

Dans JÒ KÓNO, Moussa Timbiné reçoit Monsieur Siriki Kouyaté, Président du Mouvement JIRIBA KORO.

30 Juillet

© Dépêches du Mali 2012 - 2020