Lundi 06 Juillet 2020
Banniere SAma Money

Nous suivre

C'est Qui Ça ?

GAG

Image marquante

Silencieuse sur sa mort, l'Algérie a-t-elle aidé la France à éliminer le chef d'Aqmi?

Depuis sa mort annoncée vendredi 5 juin par la France, l’Algérie est restée muette. Si durant le week-end, la plupart des titres de la presse algérienne se sont fait l’écho de la disparition de l’émir d'origine algérienne, reclu jusque-là en Kabylie, les médias officiels n’ont pas évoqué l’information. Quel rôle a pu jouer l’Algérie dans l’élimination de l’émir d’Aqmi ?

Le commandement des États-Unis pour l'Afrique confirme la mort de l’émir d’Aqmi Abdelmalek Droukdel « par une évaluation indépendante ». C’est ce que stipule le communiqué en français publié par Africom ce lundi, texte qui confirme aussi l’appui américain à l’opération militaire française via du renseignement.

Côté algérien en revanche, « rien, pas même un message laconique », constate un ministre sahélien très surpris du silence d’Alger. Un autre officiel de la sous-région évoque lui un silence sûrement très diplomatique : « on ne peut pas demander au président Tebboune de se féliciter d’une opération militaire française. »

Ce qui est sûr, c’est que la mort du leader d’Aqmi n’est certainement pas un non événement pour Alger. Selon un de nos interlocuteurs, « les Algériens ne pouvait pas ne pas être au courant d’un mouvement de Droukdel aussi loin de son fief ». Autrement dit, explique-t-il, si la France a pu agir c’est parce que les Algériens l’ont permis. Comprendre : les changements à la tête de l’état-major des armées et à la direction du renseignement auraient fait perdre à Abdelmalek Droukdel une forme de protection ces derniers mois.

Alger est peut-être même allé plus loin. Selon plusieurs observateurs, c’est en effet une coopération triangulaire : Algérie, États-Unis, France qui pourrait être à l’origine de l’opération. Une source sécuritaire assure même que ce sont les forces spéciales algériennes de Bordj Mokhtar à la frontière, qui aurait surveillé le convoi du chef terroriste puis informé la CIA basée à Tamanrasset, avant de passer le relais à la force française Barkhane. Une information non confirmée à ce stade.

L’opération contre Abdelmalek Droukdel a-t-elle été au coeur l’entretien entre le président algérien et son homologue français la veille de l’opération ou de son rendez-vous ce lundi avec l’ambassadeur des États-Unis ? Sans surprise, rien n’a filtré…

Source: RFI

Commentez avec facebook

Ajouter un Commentaire


Code de sécurité
Rafraîchir

Binthily Signs

Binthily Signs propose trois grands modèles d’enseignes. Chacune offre une excellente performance en fonction de votre commerce et des prix défiant toute concurrence : 

Lire la suite

Vents de Chine

Blog

Covid-19 en Afrique : « La réponse à la pandémie Covid-19 exige des mesures budgétaires fortes »

« L’insécurité, les catastrophes naturelles, les épidémies et les chocs exogènes peuvent provoquer des déficits budgétaires importants et causer une hausse sensible de la dette publique.

Lire la suite

Ecoutez

« DIS ! » Le Débat Interactif du Soir

Thème : « Quel avenir pour Soumaïla Cissé après sa libération ? »

02 Juillet


JÒ KÓNO

 

Dans JÒ KÓNO, Moussa Timbiné reçoit Monsieur Diakaridia Konaté, Président des jeunes du Parti Socialiste (PS Yéleen Kura) et chargé de mission au Ministère des maliens de l’extérieur

23 Juin

© Dépêches du Mali 2012 - 2020