Jeudi 28 Mai 2020
Banniere SAma Money

Nous suivre

C'est Qui Ça ?

GAG

Image marquante

Le Burundi expulse l'équipe permanente de l'OMS

Le chef de la diplomatie burundaise vient d’envoyer au bureau de l'Organisation mondiale de la santé une note verbale qui a fuité dans la presse et qui déclare le représentant et trois autres fonctionnaires de l’OMS au Burundi « persona non grata ».

Il y a un mois, le représentant de l’OMS au Burundi et des fonctionnaires de son bureau avaient déjà échappé de peu à une expulsion. Gitega leur avait reproché à l’époque son « immixtion » dans sa gestion de la pandémie du Covid-19. Cette fois-ci, c'est fait. Un geste spectaculaire qui a lieu alors que le gouvernement est accusé de gestion opaque de la pandémie du coronavirus, à moins d’une semaine d’un triple scrutin, dont une présidentielle très attendue.

Le représentant de l’OMS au Burundi, Walter Kazadi Mulombo et les trois fonctionnaires de son bureau n’y échapperont pas cette fois. Gitega leur a donné jusqu’à demain le 15 mai pour quitter le territoire burundais, même si les autorités savent pertinemment que l’aéroport Melchior Ndadaye de Bujumbura est fermé à tout trafic aérien dans le cadre de sa lutte contre le Covid-19.

Comment vont-ils faire ? Personne ne sait pour le moment, mais c’est toute l’équipe de l’OMS en charge de la riposte contre le coronavirus qui est expulsée du Burundi, sans aucun ménagement.

« Peu diplomatique »

Jean-Pierre Mulunda était le coordinateur technique de la riposte contre le Covid-19, Ruhana Mihindi était en charge du programme de lutte contre les maladies transmissibles alors que le professeur Daniel Parzy est un expert en biologie moléculaire. C’est ce dernier qui a formé l’équipe locale chargée de la riposte contre Ebola, puis contre le coronavirus depuis le début de l’année.

Le gouvernement burundais « les pousse dehors brutalement. C’est très inamical et peu diplomatique », a regretté un diplomate basé à Bujumbura, d’autant que le représentant allait définitivement quitter ce pays dans moins d’un mois.

Mais Gitega n’en a eu cure, même si le bureau de l'OMS au Burundi, exclu totalement de la riposte contre le Covid-19 depuis plus d’un mois, faisait profil bas.

Le pouvoir avait déjà tenté d’expulser ces mêmes fonctionnaires de l’OMS à l’époque, mais il avait reculé. Qu’est-ce qui a changé cette fois ? Des sources parlent d’un « prétexte », en invoquant une piste liée à un contrat sur des médicaments du paludisme.

Source : RFI

Commentez avec facebook

Ajouter un Commentaire


Code de sécurité
Rafraîchir

Binthily Signs

Binthily Signs propose trois grands modèles d’enseignes. Chacune offre une excellente performance en fonction de votre commerce et des prix défiant toute concurrence : 

Lire la suite

Vents de Chine

Blog

Alassane Diop aux 147 députés élus : « C’est le temps de l’intolérance face à l’irresponsabilité démocratique ».

« Lettre ouverte aux députés

Chers  élus du peuple,

Ceci est un appel au sursaut citoyen !

Lire la suite

Liberté immédiate pour Ignace

RSF se joint à plus de 120 médias et journalistes d’Afrique de l’Ouest pour demander la libération d’Ignace Sossou

Deux mois et demi après son arrestation et sa condamnation à 18 mois de prison ferme

Lire la suite

Ecoutez

 

Mamane
Chronique de Mamane
RFI

Le pays du mouvement perpétuel

28 Mai


Juan Gomez
Appels sur l'actualité

 

RFI

[Vos réactions] Vers un conflit généralisé en Libye ?

28 Mai

© Dépêches du Mali 2012 - 2020