Lundi 06 Avril 2020
Banniere SAma Money

COVID-19 au Mali : 02 nouveaux cas, soit 47 cas à ce jour lundi 06 avril dont 5 décès et une guérison 

Nous suivre

C'est Qui Ça ?

GAG

Image marquante

Burkina Faso: une église protestante attaquée dans l'est du pays

Quatorze fidèles ont été tués dimanche pendant un service religieux lors de l'attaque d'une église protestante à Hantoukoura, dans l'est du Burkina Faso. Les actions menées par des groupes armés jihadistes contre les lieux de culte se multiplient.

L'attaque a été perpétrée par une « dizaine d'individus lourdement armés », selon une source sécuritaire, citée par l'Agence France-presse. Les fidèles, dont le pasteur de l'église et des enfants, ont été « froidement exécutés » rapporte cette même source. Les victimes seraient au nombre de 14.

Une « opération de ratissage » a ensuite été lancée par le groupement militaire de Foutouri pour retrouver les les assaillants. Dans son communiqué, le gouvernorat précise que « les forces de défense et de sécurité » se sont déployées «pour porter secours aux personne blessées».

Plusieurs attaques contre des sites chrétiens

Les attaques, attribuées à des groupes jihadistes, contre des églises ou des religieux chrétiens se sont multipliées récemment au Burkina Faso.

Le 26 mai, quatre fidèles avaient été tués lors d'une attaque contre une église catholique à Toulfé, localité du nord du pays. Le 13 mai, quatre catholiques avaient été tués lors d'une procession religieuse en honneur de la Vierge Marie à Zimtenga, toujours dans le nord. Le 12 mai, six personnes dont un prêtre, avaient été tués lors d'une attaque pendant la messe dans une église catholique à Dablo, une commune de la province du Sanmatenga, dans le nord du pays. Le 29 avril, six personnes avaient été tuées lors de l'attaque de l'église protestante de Silgadji, dans le nord.

À la mi-mars, l'abbé Joël Yougbaré, curé de Djibo (nord) avait été enlevé par des individus armés. Le 15 février, le père César Fernandez, missionnaire salésien d'origine espagnole, avait été tué dans le centre du Burkina.

Plusieurs imams ont également été assassinés par les jihadistes dans le nord du Burkina depuis le début des attaques il y a quatre ans, rappelle encore l'AFP.

Le nord et l'est du pays sont particulièrement troublés par les attaques jihadistes. Le 6 novembre un convoi civil a été attaqué près de Boungou. Il transportait des employés burkinabè de la société minière canadienne Semafo. Quelques jours plus tard le détachement burkinabè du Groupement des forces pour la sécurisation de l’est et du centre-est de Foutouri repoussait une attaque terroriste.

Source : RFI

Commentez avec facebook

Ajouter un Commentaire


Code de sécurité
Rafraîchir

Binthily Signs

Binthily Signs propose trois grands modèles d’enseignes. Chacune offre une excellente performance en fonction de votre commerce et des prix défiant toute concurrence : 

Lire la suite

Vents de Chine

Coup d'gueule

Serge Coulibaly, journaliste, à propos du Covid-19 : « Ceux qui n’y croient pas creusent la tombe de leurs concitoyens et concitoyennes »

« L’irréparable me sépare des théoriciens qui continuent de croire que coronavirus est une pure invention.

Lire la suite

Blog

Hommage de Birama Konaré, écrivain, à Soumaïla Cissé et ses compagnons : « Il faut agir pour faire tomber la distance entre Soumaïla Cissé et nous »

« Nous sommes tous à Nianfunké jusqu’à ce que vous nous reveniez

Lire la suite

Liberté immédiate pour Ignace

RSF se joint à plus de 120 médias et journalistes d’Afrique de l’Ouest pour demander la libération d’Ignace Sossou

Deux mois et demi après son arrestation et sa condamnation à 18 mois de prison ferme

Lire la suite

Ecoutez

 

Mamane
Chronique de Mamane
RFI

Il y a confinement et confinement

02 Avril


Juan Gomez
Appels sur l'actualité

 

RFI

Coronavirus: RFI vous donne la parole !

03 Avril

 

 

© Dépêches du Mali 2012 - 2020