Jeudi 09 Avril 2020
Banniere SAma Money

Covid-19 au Mali :

+ 15 nouveaux cas ce jeudi 09 avril, soit 74 malades du coronavirus

+ 7 Décès

+ 22 patients guéris

Nous suivre

C'est Qui Ça ?

GAG

Image marquante

Burkina Faso: les répercussions de la crise entre le Nigeria et le Bénin

Au Burkina Faso, depuis la fermeture de la frontière entre le Bénin et le Nigeria, les pièces détachées pour automobiles commencent à manquer. Les stocks sont épuisés au niveau des revendeurs et les prix grimpent.

Certains commerçants, ceux qui ont plus de moyens, pensent déjà à se tourner vers la Chine ou l’Europe pour leur approvisionnement.

« On a changé la courroie de transmission. Ça coûte 45 000 francs, mais ça peut monter jusqu'à 60 000 ! »

Chez Sori, comme dans de nombreux garages, les réparations de véhicules deviennent de plus en plus difficiles, depuis la fermeture de la frontière entre le Bénin et le Nigeria.

« Nous souffrons à l'heure actuelle, avec les pièces détachées. Celles que l'on payait 10 000 ont augmenté, on nous les vend à 15 000, parfois même à 20 000. Et le client, lui, il ne comprend pas. »

Les revendeurs accusent les fournisseurs locaux d’avoir augmenté les prix. Seydou Ouedraogo un revendeur, se dit obligé de répercuter les augmentations de prix au niveau des clients.

« C'est devenu très compliqué pour nous les commerçants, au Burkina Faso, ici. Les pièces manquent, et par exemple, une pièce que l'on vendait à 5 000 francs, coûte aujourd'hui 7 500, parfois même 8 000. Donc, c'est compliqué. »

El haj Amidou Kindo vend des véhicules et des pièces détachées. Cela fait 22 ans qu’il exerce dans ce domaine d’activité. C’est par le canal du Nigeria qu’il approvisionnait.

« Comme là-bas, ils comptent en naïras et nous en francs CFA, on gagnait à la fois sur le taux de change et sur les prix, qui sont plus bas au Nigeria. On pouvait faire 20 à 25 % de bénéfices, si on achetait là-bas pour revendre ici. »

Mais depuis la fermeture des frontières, la situation devient intenable. Ses camions sont bloqués en territoire nigérian et il pense déjà à de nouveaux partenaires.

« Les anciens stocks sont épuisés et nous n'avons plus de stocks, car les frontières sont fermées. Seuls ceux qui peuvent aller en Europe ou en Chine achètent les pièces pour nous les vendre. Mais les prix ont augmenté. »

Non loin de lui, Rasmané Ouedraogo, spécialisé dans la fourniture du matériel industriel, enregistre également des pertes. Au regard des difficultés pour tenir ses engagements, il ne prend plus de commandes.

« Aujourd'hui, nous avons des réquisitions qui arrivent et l'on ne peut même pas faire la cotation. Nos partenaires, surtout les mines, demandent beaucoup de choses, mais nous ne pouvons pas répondre à la demande. Donc, pour nous, ce sont des pertes. »

Ces commerçants burkinabè espèrent une solution dans les meilleurs délais, auquel cas ils prévoient se tourner vers d’autres pays fournisseurs.

Source : RFI

Commentez avec facebook

Ajouter un Commentaire


Code de sécurité
Rafraîchir

Binthily Signs

Binthily Signs propose trois grands modèles d’enseignes. Chacune offre une excellente performance en fonction de votre commerce et des prix défiant toute concurrence : 

Lire la suite

Vents de Chine

Coup d'gueule

Me Mountaga Tall à propos du Conseil des ministres par visioconférence : "Le Gouvernement, pour se protéger contre le Coronavirus se barricade derrière les écrans pour délibérer. Bravo !

Sauf qu'au moment, le même Gouvernement envoie les malien(nes) s'agglutiner aux meetings électoraux et dans les bureaux de vote. Le droit à la santé et à la vie ne vaut-il pas pour tous ?"

Blog

Hommage de Birama Konaré, écrivain, à Soumaïla Cissé et ses compagnons : « Il faut agir pour faire tomber la distance entre Soumaïla Cissé et nous »

« Nous sommes tous à Nianfunké jusqu’à ce que vous nous reveniez

Lire la suite

Liberté immédiate pour Ignace

RSF se joint à plus de 120 médias et journalistes d’Afrique de l’Ouest pour demander la libération d’Ignace Sossou

Deux mois et demi après son arrestation et sa condamnation à 18 mois de prison ferme

Lire la suite

Ecoutez

 

Mamane
Chronique de Mamane
RFI

Distanciation sociale

09 Avril


Juan Gomez
Appels sur l'actualité

 

RFI

[Vos réactions] Niger : l'affaire de l'audit du ministère de la Défense

09 Avril

 

 

© Dépêches du Mali 2012 - 2020