Jeudi 09 Avril 2020
Banniere SAma Money

Covid-19 au Mali :

+ 15 nouveaux cas ce jeudi 09 avril, soit 74 malades du coronavirus

+ 7 Décès

+ 22 patients guéris

Nous suivre

C'est Qui Ça ?

GAG

Image marquante

Le Premier ministre burkinabè reçoit l'ambassadeur du Canada et le PDG de Semafo

Plusieurs jours après l’attaque terroriste qui a visé un convoi de la société minière Semafo, la société n’envisage pas la fermeture définitive de la mine.

C’est ce qu’a annoncé son président directeur général après avoir rencontré le Premier ministre burkinabè à Ouagadougou.

« J’ai reçu une délégation de SEMAFO conduite par #Carol #Mcqueen l’ambassadeur du Canada au Burkina Faso. Le DG de SEMAFO INC #Benoît Desormeaux est venu témoigner sa compassion envers le peuple Burkinabè suite à l’attaque de #Boungou. Merci pour cette démarche », a écrit le premier ministre burkinabé su son compte Twitter.

Après l’attaque du convoi qui a coûté la vie à 39 personnes et fait une soixantaine de blessés parmi les travailleurs de la mine de Semafo à Boungou, les opérations de production sont à l’arrêt sur le site. Il n’est pour le moment pas question de fermer définitivement la mine, selon Benoit Desormeaux, le président directeur général de Semafo Inc.

« C’est un très gros accident qui a des répercussions importantes. Il faut réévaluer l'environnement dans lequel on opère, et s’assurer qu’on va le refaire de façon sécuritaire. Les opérations aujourd’hui sont arrêtées, et on va reprendre les opérations lorsqu’on sera en mesure d’assurer que ce sera fait de façon sécuritaire. Mais on ne parle pas de partir du Burkina Faso. »

La priorité pour la société, selon son président directeur général, c’est la sécurité des employés, surtout ceux qui sont encore sur le site. Et les opérations d’évacuation sont toujours en cours, rassure Benoit Desormeaux. « Notre seule priorité pour l’instant, c’est nos employés, les familles, les employés qui sont encore sur le site. Donc on en a encore pour quelques jours pour évacuer les gens qui doivent sortir du site. »

L’heure n’est pas encore à la réflexion avec les autorités burkinabè sur le nouveau dispositif sécuritaire qui sera mis en place, selon les responsables de la mine.

Source : RFI

Commentez avec facebook

Ajouter un Commentaire


Code de sécurité
Rafraîchir

Binthily Signs

Binthily Signs propose trois grands modèles d’enseignes. Chacune offre une excellente performance en fonction de votre commerce et des prix défiant toute concurrence : 

Lire la suite

Vents de Chine

Coup d'gueule

Me Mountaga Tall à propos du Conseil des ministres par visioconférence : "Le Gouvernement, pour se protéger contre le Coronavirus se barricade derrière les écrans pour délibérer. Bravo !

Sauf qu'au moment, le même Gouvernement envoie les malien(nes) s'agglutiner aux meetings électoraux et dans les bureaux de vote. Le droit à la santé et à la vie ne vaut-il pas pour tous ?"

Blog

Hommage de Birama Konaré, écrivain, à Soumaïla Cissé et ses compagnons : « Il faut agir pour faire tomber la distance entre Soumaïla Cissé et nous »

« Nous sommes tous à Nianfunké jusqu’à ce que vous nous reveniez

Lire la suite

Liberté immédiate pour Ignace

RSF se joint à plus de 120 médias et journalistes d’Afrique de l’Ouest pour demander la libération d’Ignace Sossou

Deux mois et demi après son arrestation et sa condamnation à 18 mois de prison ferme

Lire la suite

Ecoutez

 

Mamane
Chronique de Mamane
RFI

Distanciation sociale

09 Avril


Juan Gomez
Appels sur l'actualité

 

RFI

[Vos réactions] Niger : l'affaire de l'audit du ministère de la Défense

09 Avril

 

 

© Dépêches du Mali 2012 - 2020