Jeudi 17 Octobre 2019

Nous suivre

C'est Qui Ça ?

GAG

Image marquante

Laurent Gbagbo: sa défense demande une révision des conditions de sa libération

Les avocats de Laurent Gbagbo tentent d’obtenir de la Cour pénale internationale une révision des conditions qui avaient été imposées à sa libération lors de son acquittement le 15 janvier.

Assigné à Bruxelles commune, l’ancien chef d’État conteste cette décision et estime qu’elle l’empêche de participer à l’élection présidentielle prévue en 2020.

C’est une requête de 22 pages et un véritable plaidoyer en faveur des droits civils de Laurent Gbagbo. Libéré le 1er février, l’ancien président ivoirien est soumis à de nombreuses conditions dont son avocat demande la levée. Maître Emmanuel Altit juge ces conditions arbitraires. Aucun texte de la Cour n’impose en effet une telle situation.

Pour l’avocat, les conditions imposées à Laurent Gbagbo l’empêchent de participer à la campagne pour la présidentielle de 2020, voire à se porter candidat. Une hypothèse, précise néanmoins l’avocat sur ce dernier point.

Risque de fuite pour le procureur

La défense de l’ancien président reproche à la Cour de l’empêcher « de participer à la vie publique de son pays », notamment parce qu’il ne peut se rendre en Côte d’Ivoire. Or Laurent Gbagbo pourrait quitter la Belgique, mais seulement après en avoir obtenu l’autorisation de la Cour. Et à ce jour, ses avocats n’ont jamais déposé une telle demande.

Si tel était le cas, les juges pourraient alors demander l’avis de l’État ivoirien qui jusqu’ici ne s’est jamais prononcé clairement sur la question devant la Cour. Mais le bureau du procureur s’y oppose, jugeant qu’il pourrait prendre la fuite avant que ne soit tranché l’appel sur son acquittement.

La procureure doit remettre son mémoire à la Cour la semaine prochaine. Les avocats de Laurent Gbagbo et Charles Blé Goudé, co-accusé et ancien ministre lui aussi acquitté, auront jusqu’au 16 décembre pour y répondre. 

Des audiences seront ensuite organisées, avant que la chambre n’entame son délibéré. Un délibéré qui, comme c’est d’usage à la CPI, devrait prendre plusieurs mois. En attendant et à moins que les juges ne modifient leur décision comme le demande l’avocat, Laurent Gbagbo sera soumis à une liberté très restreinte.

Source : RFI

Commentez avec facebook

Ajouter un Commentaire


Code de sécurité
Rafraîchir

Binthily Signs

Binthily Signs propose trois grands modèles d’enseignes. Chacune offre une excellente performance en fonction de votre commerce et des prix défiant toute concurrence : 

Lire la suite

Vents de Chine

Blog

 Dr Aboubacar Sidiki au ministre Malick Coulibaly : « bâtir une nouvelle justice à l’image d’un Etat sérieux. Il y va de votre crédibilité et de votre notoriété. 

« Cher Collègue, 

Je vous écris avec le visage d'un dieu Janus : l’un est admiratif et l’autre ne l’est pas. Il est admiratif puisque vous aviez par le passé pu faire tâche d’huile quand vous occupâtes le ministère de la justice sous la transition et initiâtes le projet de loi de lutte contre l’enrichissement illicite.

Lire la suite

Ecoutez

 

Mamane
Chronique de Mamane
RFI

Le retour de Bachar

17 Octobre


Juan Gomez
Appels sur l'actualité

 

RFI

[Vos réactions] Sénégal : l'influence politique des confréries religieuses

17 Octobre

© Dépêches du Mali 2012 - 2019