Jeudi 22 Août 2019

Nous suivre

C'est Qui Ça ?

GAG

Image marquante

Mauritanie: le nouveau président a nommé son gouvernement

Vainqueur de la présidentielle du 22 juin, le président Ghazouani a nommé son premier gouvernement jeudi 8 août. Le premier gouvernement du président Mohamed Ould Ghazouani ne reflète pas une volonté de rupture avec l’ancien régime de Mohamed Ould Abdel Aziz.

Aucun opposant ne fait partie de la nouvelle équipe.

Même si le chef de l’État a fait appel à certains hauts cadres connus, à l’exemple de l’ancien haut-commissaire de l’organisation de mise en valeur du fleuve Sénégal, nommé ministre de l’Intérieur, ou de Haimoud Ould Ramdane, un juriste spécialiste de la défense des droits de l'homme qui devient Garde des Sceaux, ministre de la Justice.

Autre arrivée, celle du général Hanena Ould Sidi, le dernier commandant de la force commune du G5 Sahel, qui devient ministre de la Défense nationale, et Taleb Ould Sid’Ahmed, ancien journaliste de la télévision mauritanienne et haut cadre à la Banque mondiale à Abidjan nommé à l’Emploi, à la Jeunesse et aux Sports.

Parmi les anciens, le président Ghazouani a conservé Ismail Ould Cheikh Ahmed aux Affaires étrangères et Nani Ould Chrougha au ministère des Pêches et de l’Économie maritime. Idem pour son collègue du Pétrole Mohamed Abdel Vetah.

Ce gouvernement a été nommé dix jours après l’investiture du président Ghazouani. Parmi ses défis figurent la réforme du système éducatif et une meilleure répartition des ressources nationales entre tous les Mauritaniens.

Source : RFI

Commentez avec facebook

Ajouter un Commentaire


Code de sécurité
Rafraîchir

Binthily Signs

Binthily Signs propose trois grands modèles d’enseignes. Chacune offre une excellente performance en fonction de votre commerce et des prix défiant toute concurrence : 

Lire la suite

Vents de Chine

Blog

 Dr Aboubacar Sidiki au ministre Malick Coulibaly : « bâtir une nouvelle justice à l’image d’un Etat sérieux. Il y va de votre crédibilité et de votre notoriété. 

« Cher Collègue, 

Je vous écris avec le visage d'un dieu Janus : l’un est admiratif et l’autre ne l’est pas. Il est admiratif puisque vous aviez par le passé pu faire tâche d’huile quand vous occupâtes le ministère de la justice sous la transition et initiâtes le projet de loi de lutte contre l’enrichissement illicite.

Lire la suite

Ecoutez

 

Mamane
Chronique de Mamane
RFI

La transhumance politique [Rediffusion]

22 Août


Juan Gomez
Appels sur l'actualité

 

RFI

[Vos réactions] Le Conseil souverain prend ses fonctions au Soudan

22 Août

© Dépêches du Mali 2012 - 2019