Jeudi 22 Août 2019

Nous suivre

C'est Qui Ça ?

GAG

Image marquante

FraiSen: ce label qui valorise les fraises au Sénégal

Promouvoir la consommation des produits locaux au Sénégal, tel est la mission que s’est donné le jeune Souleymane Agne. Embrassant l’agriculture en 2011 surtout la culture des fraises, le jeune sénégalais voulait changer la donne avec ‘’notre richesse première’’ qui est la terre.

Secteur grandissant il était nécessaire de mettre sur pied FraiSen, la filière Fraise du Sénégal.

Ce réseau devrait regrouper l’ensemble des producteurs sénégalais et africains de fraises autour d’un label commun.

« Nous devons avoir une éducation sur la valorisation de nos produits pour mieux vendre le Made in Sénégal. Nous n’avons pas le droit de nous plaindre, auprès de l’Etat, de l’importation des produits agricoles si nous n’arrivons pas à proposer des produits de qualité qui peuvent rivaliser avec ceux importés.

« Un produit à fort valeur ajoutée se vend tout seul. FraiSen ne cherche pas à limiter l’importation des fraises, mais plutôt à les supprimer et cela, en proposant des fraises de qualité Made in Sénégal. Et il reviendra aux clients de choisir librement quelle fraise consommer. Car en termes de qualité, nous proposons les meilleures fraises au Sénégal », clame Souleymane Agne, cofondateur de FraiSen, comme rapporté par reussirbusiness.

Le réseau FraiSen serait d’après notre source, l’une des rares organisations paysannes qui a un potentiel énorme de création d’emplois. D’ici 2025, le réseau pourrait créés 5.000 emplois directs et 10.000 emplois indirects, apprends-t-on. Les organisateurs entendent s’activer pour l’atteinte des objectifs fixés.

Source : Africa Top Success

Commentez avec facebook

Ajouter un Commentaire


Code de sécurité
Rafraîchir

Binthily Signs

Binthily Signs propose trois grands modèles d’enseignes. Chacune offre une excellente performance en fonction de votre commerce et des prix défiant toute concurrence : 

Lire la suite

Vents de Chine

Blog

 Dr Aboubacar Sidiki au ministre Malick Coulibaly : « bâtir une nouvelle justice à l’image d’un Etat sérieux. Il y va de votre crédibilité et de votre notoriété. 

« Cher Collègue, 

Je vous écris avec le visage d'un dieu Janus : l’un est admiratif et l’autre ne l’est pas. Il est admiratif puisque vous aviez par le passé pu faire tâche d’huile quand vous occupâtes le ministère de la justice sous la transition et initiâtes le projet de loi de lutte contre l’enrichissement illicite.

Lire la suite

Ecoutez

 

Mamane
Chronique de Mamane
RFI

La transhumance politique [Rediffusion]

22 Août


Juan Gomez
Appels sur l'actualité

 

RFI

[Vos réactions] Le Conseil souverain prend ses fonctions au Soudan

22 Août

© Dépêches du Mali 2012 - 2019