Mardi 18 Juin 2019

Nous suivre

C'est Qui Ça ?

GAG

Image marquante

Un premier cas confirmé d'Ebola en Ouganda

Un enfant âgé de 5 ans a contracté le virus après s'être rendu en République démocratique du Congo pour assister à des funérailles avec sa famille, a indiqué mardi la ministre ougandaise de la Santé, Ruth Aceng.

Il s'agit du premier cas de cette maladie dans le pays depuis l'apparition de l'épidémie en RDC il y a dix mois.

Un garçon de cinq ans, traité en Ouganda pour Ebola, constitue le premier cas de cette maladie dans le pays depuis l'apparition de l'épidémie en République démocratique du Congoil y a dix mois, a annoncé mardi l'Organisation mondiale de la santé.

« Le cas confirmé est celui d'un enfant congolais de cinq ans qui est venu de RDC avec sa famille le 9 juin 2019. L'enfant et sa famille sont entrés dans le pays en passant par le poste-frontière de Bwera et ont cherché à recevoir des soins », a écrit l'OMS sur Twitter.

La ministre ougandaise de la Santé, Ruth Aceng, a précisé à l'AFP que l'enfant était parti de Kasese (ouest de l'Ouganda) avec sa famille pour assister à des funérailles en RDC et qu'il était tombé malade à son retour en Ouganda.

4 700 membres du personnel de santé vaccinés en Ouganda

Le ministère ougandais de la Santé et l'OMS ont envoyé une équipe de spécialistes dans la ville de Kasese pour essayer de retrouver d'autres cas probables de la maladie et de vacciner ceux qui auraient pu entrer en contact avec l'enfant malade, selon l'OMS

L'Ouganda s'était mis en état d'alerte depuis le début de l'épidémie dans l'est de la RDC, où plus de 2 000 cas d'Ebola ont été enregistrés. Les deux tiers de ces malades sont morts.

Selon l'OMS, l'Ouganda a vacciné près de 4 700 membres du personnel de santé avec un vaccin expérimental.

L'Ouganda a déjà connu des épidémies d'Ebola. La plus récente remonte à 2012. Deux cents personnes avaient trouvé la mort en 2000 au cours d'une épidémie dans le nord du pays.

Une partie des habitants résistent à la lutte anti-Ebola

En RDC, l'épidémie actuelle est la dixième depuis 1976 et la deuxième la plus grave dans l'histoire de la maladie après les quelque 11 000 morts en Afrique de l'Ouest (Liberia, Guinée, Sierra Leone) en 2014.

Des membres du personnel soignant sur le terrain ont été menacés et même tués. Une partie des habitants résistent à la lutte anti-Ebola (déni de la maladie, refus des vaccins ou des enterrements dignes et sécurisés...).

Deux ONG, Oxfam et la Croix-Rouge/Croissant-rouge, ont demandé de « réinitialiser » la réponse.

« Il est clair que la réponse actuelle pour affronter Ebola (...) ne marche pas (...). Nos équipes rencontrent toujours des gens au quotidien qui ne pense pas qu'Ebola existe », avait indiqué l'ONG Oxfam...Suite sur ouest-france

Source: Ouest-france

Commentez avec facebook

Ajouter un Commentaire


Code de sécurité
Rafraîchir

Binthily Signs

Binthily Signs propose trois grands modèles d’enseignes. Chacune offre une excellente performance en fonction de votre commerce et des prix défiant toute concurrence : 

Lire la suite

Vents de Chine

Coup d'gueule

Modibo Fofana, président de Appel Mali : « Appel Mali ne se reconnait pas dans les publications ne respectant pas l’éthique et la déontologie »

Communiqué APPEL Mali

L’Association des Professionnels de la Presse en Ligne au Mali (APPEL Mali) constate avec regret des dérives sur certains sites d’information.

Ces medias en ligne, pour la plus part  non encore enregistrés dans le  registre officiel de Appel Mali, travaillent dans l’amateurisme total, en faisant fi de toutes règles d’éthique et de déontologie édictées par la profession.

Lire la suite

Blog

 Dr Aboubacar Sidiki au ministre Malick Coulibaly : « bâtir une nouvelle justice à l’image d’un Etat sérieux. Il y va de votre crédibilité et de votre notoriété. 

« Cher Collègue, 

Je vous écris avec le visage d'un dieu Janus : l’un est admiratif et l’autre ne l’est pas. Il est admiratif puisque vous aviez par le passé pu faire tâche d’huile quand vous occupâtes le ministère de la justice sous la transition et initiâtes le projet de loi de lutte contre l’enrichissement illicite.

Lire la suite

Ecoutez

 

Mamane
Chronique de Mamane
RFI

Rififi dans la cour de récré

17 Juin


Juan Gomez
Appels sur l'actualité

 

RFI

 [Vos réactions] CAN 2019: J-5

17 Juin

© Dépêches du Mali 2012 - 2019