Mercredi 21 Août 2019

Nous suivre

C'est Qui Ça ?

GAG

Image marquante

Malte: 49 migrants en mer, en attente d'un plan européen d'accueil

Le record de la honte : c’est ainsi que plusieurs ONG ont qualifié vendredi sur Twitter l’attitude de l’Union européenne face au blocage en mer de 49 migrants secourus fin décembre.

Parmi les rescapés, à bord de deux navires humanitaires, se trouvent des enfants en bas âge et des femmes. Malte a laissé approcher les navires en raison des conditions météorologiques très difficiles, mais sans les laisser accoster.

ONG, mais aussi universitaires, responsables religieux, politiques, ils sont nombreux sur les réseaux sociaux à dénoncer ce nouvel épisode de paralysie européenne. Une partie des migrants rescapés sont en mer depuis le 29 décembre, une autre depuis le 22 décembre, dans des conditions sanitaires précaires.

L'Allemagne, les Pays-Bas et la France se sont dits d'accord pour les recevoir, mais dans le cadre d'un plan partagé. Un plan pour 49 personnes, dont trois jeunes enfants.

Pour l’ONG Sea Watch, le record de la honte est en passe d’être battu et les ministres européens sont pathétiques.

Plusieurs villes allemandes et italiennes ont proposé d'accueillir ces migrants. Parmi elles, Naples dont le maire a dit qu'il veillerait lui-même au bon déroulement des opérations. Une façon de marquer son opposition au gouvernement, mais une protestation symbolique, car la décision relève en fait de Rome.

Malte comme l’Italie a fait du rejet des navires humanitaires une position de principe. Or les garde-côtes de La Valette ont secouru par ailleurs plusieurs embarcations en détresses ces dernières semaines, et ramené les migrants à terre, comme le droit maritime les y oblige.

Source : RFI

Commentez avec facebook

Comments are now closed for this entry

Binthily Signs

Binthily Signs propose trois grands modèles d’enseignes. Chacune offre une excellente performance en fonction de votre commerce et des prix défiant toute concurrence : 

Lire la suite

Vents de Chine

Blog

 Dr Aboubacar Sidiki au ministre Malick Coulibaly : « bâtir une nouvelle justice à l’image d’un Etat sérieux. Il y va de votre crédibilité et de votre notoriété. 

« Cher Collègue, 

Je vous écris avec le visage d'un dieu Janus : l’un est admiratif et l’autre ne l’est pas. Il est admiratif puisque vous aviez par le passé pu faire tâche d’huile quand vous occupâtes le ministère de la justice sous la transition et initiâtes le projet de loi de lutte contre l’enrichissement illicite.

Lire la suite

Ecoutez

 

Mamane
Chronique de Mamane
RFI

Il y a une vie après le FMI (Rediffusion)

21 Août


Juan Gomez
Appels sur l'actualité

 

RFI

[Vos réactions] Votre G7 des solutions

21 Août

© Dépêches du Mali 2012 - 2019