Dimanche 16 Juin 2019

Nous suivre

C'est Qui Ça ?

GAG

Image marquante

Présidentielle au Sénégal: le Conseil constitutionnel examine les parrainages

Le Conseil constitutionnel du Sénégal continue l’examen des dossiers des candidats à l'élection présidentielle. Parmi les pièces à vérifier, des millions de parrainages d’électeurs, récoltés par chaque candidat.

Entre 53 000 et 66 000 sont nécessaires afin de pouvoir concourir le 24 février. La vérification des dossiers n’est pas terminée et plusieurs candidats disent avoir déjà validé leur candidature : les sages ont publié un communiqué ce samedi pour les avertir.

Le nombre de parrainages d’électeurs récoltés et validés « ne préjuge pas de la recevabilité des candidatures », souligne le Conseil constitutionnel. Les états-majors de plusieurs candidats à la présidentielle ont déjà affirmé que leur leader allait pouvoir concourir. Il faut dire qu’ils ont été informés par le Conseil ce week-end du nombre de parrainages acceptés.

L’entourage de Karim Wade, Madické Niang, Khalifa Sall ou encore Ousmane Sonko assurent en avoir validé suffisamment. Le président sortant Macky Sall est assuré de vaincre cet obstacle : sa coalition a récolté les signatures de plus de 2 millions d’électeurs.

Les parrainages défectueux bientôt dévoilés

Mais d’autres sont dans une mauvaise posture et déjà réputés exclus du scrutin, comme Boubacar Camara et ses 40 000 parrainages rejetés sur 60 000 en raison de doublons sur sa liste avec celle d’un autre candidat.

Enfin, des anomalies dans la saisie des données peuvent aussi invalider un parrainage. Le Conseil constitutionnel a prévu de dévoiler officiellement les parrainages défectueux pour chaque coalition ce mercredi. Les corrections devront intervenir dans les 48 heures. Une opération qui a donc déjà commencé, assure un membre de l’opposition.

Source : RFI

Commentez avec facebook

Ajouter un Commentaire


Code de sécurité
Rafraîchir

Binthily Signs

Binthily Signs propose trois grands modèles d’enseignes. Chacune offre une excellente performance en fonction de votre commerce et des prix défiant toute concurrence : 

Lire la suite

Vents de Chine

Coup d'gueule

Modibo Fofana, président de Appel Mali : « Appel Mali ne se reconnait pas dans les publications ne respectant pas l’éthique et la déontologie »

Communiqué APPEL Mali

L’Association des Professionnels de la Presse en Ligne au Mali (APPEL Mali) constate avec regret des dérives sur certains sites d’information.

Ces medias en ligne, pour la plus part  non encore enregistrés dans le  registre officiel de Appel Mali, travaillent dans l’amateurisme total, en faisant fi de toutes règles d’éthique et de déontologie édictées par la profession.

Lire la suite

Blog

 Dr Aboubacar Sidiki au ministre Malick Coulibaly : « bâtir une nouvelle justice à l’image d’un Etat sérieux. Il y va de votre crédibilité et de votre notoriété. 

« Cher Collègue, 

Je vous écris avec le visage d'un dieu Janus : l’un est admiratif et l’autre ne l’est pas. Il est admiratif puisque vous aviez par le passé pu faire tâche d’huile quand vous occupâtes le ministère de la justice sous la transition et initiâtes le projet de loi de lutte contre l’enrichissement illicite.

Lire la suite

Ecoutez

 

Mamane
Chronique de Mamane
RFI

C'est quoi le développement ?

13 Juin


Juan Gomez
Appels sur l'actualité

 

RFI

[Vos réactions] La Libre Antenne

14 Juin

© Dépêches du Mali 2012 - 2019