Lundi 25 Mars 2019
Bannière SWED

Nous suivre

C'est Qui Ça ?

GAG

Image marquante

RDC : le renvoi de l’ambassadeur de l’UE est un « acte arbitraire », affirme Federica Mogherini

La chef de la diplomatie européenne Federica Mogherini a qualifié d'"arbitraire" et de "contre-productive" la décision de Kinshasa qui a ordonné jeudi le départ sous 48 heures du représentant de l'UE en RDC, dans un communiqué vendredi.

Le gouvernement de la République démocratique du Congo « a sommé l’ambassadeur représentant l’Union européenne de quitter le pays. Rien ne saurait justifier cet acte arbitraire », déclare Mme Mogherini dans ce communiqué.

« L’UE est un partenaire de premier plan de la RDC et de sa population en y maintenant une coopération importante. A la veille d’élections cruciales pour le pays, elle estime que cette décision est totalement contre-productive, nuisant aux intérêts de la population », poursuit la haute représentante.

La décision de la RDC avait déjà été jugée « totalement injustifiée » jeudi soir par un porte-parole de l’UE. Sept organisations congolaises de défense des droits de l’homme ont dénoncé vendredi cette décision.

Il s’agit d’une mesure de rétorsion de la RDC après le prolongement des sanctions européennes qui visent 14 officiels congolais dont le candidat du pouvoir à l’élection présidentielle, Emmanuel Ramazani Shadary.

Vers un réexamen des sanctions ?

Sur ce point, « l’UE tient à rappeler que ces mesures sont liées aux violations des droits de l’homme et aux obstacles créés à une sortie pacifique de la crise en RDC », ajoutant que ces sanctions « seront à nouveau examinées compte tenu des élections en RDC, en les adaptant éventuellement en conséquence ».

Le ministre belge des Affaires étrangères Didier Reynders a de son côté jugé que la décision frappant le représentant de l’UE, le Belge Bart Ouvry, n’avait « aucun sens » et l’a jugée lui aussi « totalement arbitraire », vendredi soir sur RTLTV.

« J’espère que l’issue (du scrutin) n’est pas connue, que les machines à voter vont fonctionner correctement, que l’on pourra dès lors avoir vraiment un choix très libre de la part des citoyens », a-t-il ajouté, regrettant qu' »un grand nombre de citoyens congolais n’auront pas l’occasion de voter dimanche ».

Le scrutin a été reporté à Beni-Butembo, officiellement en raison du virus Ebola et des tueries de civils, ce qui exclut 1,2 million d’électeurs sur 40 millions.

Source: Jeune Afrique

Commentez avec facebook

Ajouter un Commentaire


Code de sécurité
Rafraîchir

Binthily Signs

Binthily Signs propose trois grands modèles d’enseignes. Chacune offre une excellente performance en fonction de votre commerce et des prix défiant toute concurrence : 

Lire la suite

Vents de Chine

Prix Oumar Diallo 2019 : Mariam et Abdrahamane raflent la mise

L’espace culturel « La Gare » sise au Centre commercial de Bamako a abrité ce mercredi 27 février la cérémonie de remise de la 3ème édition du Prix Oumar Diallo

Lire la suite

Blog

Le Pape François à Abou Dhabi : « Non à la guerre, aux extrémismes et à l’utilisation du Nom de Dieu pour tuer ».

Le pape venait de prononcer son discours d’Abou Dhabi pour le sommet interreligieux pour la paix qu’il a conclu par la signature d’une « Déclaration sur la Fraternité humaine pour la paix mondiale et la coexistence commune » dans laquelle il est aussi question de liberté et de la dignité de la femme et des enfants.

Lire la suite

Ecoutez

 

Mamane
Chronique de Mamane
RFI

Gouvernement inclusif

25 Mars 


Juan Gomez
Appels sur l'actualité

 

RFI

[Vos réactions] Plus de 130 morts dans le centre du Mali

25 Mars

© Dépêches du Mali 2012 - 2019