Dimanche 18 Novembre 2018

Nous suivre

C'est Qui Ça ?

GAG

Image marquante

Cameroun: enlèvement de plusieurs dizaines de collégiens en zone anglophone

Au Cameroun, 79 élèves ont été enlevés dans la nuit de dimanche à lundi dans leur établissement de Bamenda dans la zone anglophone du pays. C'est le kidnapping le plus important depuis le début du conflit entre séparatistes armés et forces de l'ordre.

Selon la version officiellement, l'enlèvement s'est produit dans la nuit de dimanche à lundi. Un plan bien planifié et mené sans accoc. Des hommes armés non identifiés ont pris d'assaut l'école secondaire presbytérienne située dans le quartier de Bamenda III, sur les hauteurs de la ville.

Un premier bilan des forces de sécurité faisait état de onze élèves enlevés alors qu'ils se trouvaient à l'internat. Mais le porte-parole du gouvernement, Issa Tchiroma Bakary, affirme désormais que 79 élèves ont été kidnappés. Ce sont « majoritairement des garçons », indique de son côté un enseignant proche de l'établissement.

Le principal du collège, un chauffeur et un enseignant ont également été enlevés, ce qui porte le total à 82 personnes enlevées. Aucune revendication pour le moment, mais Issa Tchiroma Bakary est formel : les responsables de ce rapt sont les séparatistes ambazoniens.

Les recherches pour retrouver les otages ont en tout cas été lancées lundi. Le quartier a été quadrillé par les forces de sécurité alors que les populations restent cloîtrées chez elles en ce lundi « ville morte ».

Source : RFI

Commentez avec facebook

Ajouter un Commentaire


Code de sécurité
Rafraîchir

Binthily Signs

Binthily Signs propose trois grands modèles d’enseignes. Chacune offre une excellente performance en fonction de votre commerce et des prix défiant toute concurrence : 

Lire la suite

Coup d'gueule

Issa N’Diaye à propos de la démocratie au Mali : « Le système électoral malien souffre d'un problème de légitimité »

Blog

 

Cheick Boucadry Traoré : « La gouvernance malienne est en crise.

… Une décentralisation inefficace, coercitive et non démocratique »

« Notre conviction est qu’il faut transformer le Mali au niveau de ses structures politiques et sociales artificiellement édifiées dans l’intérêt d’une classe politique corrompue et capricieuse et une soi-disant communauté internationale qui continue à traumatiser notre pays

Lire la suite

Ecoutez

 

Mamane
Chronique de Mamane
RFI

B comme base

16 Novembre


Juan Gomez
Appels sur l'actualité

 

RFI

[Vos réactions] La Libre Antenne

16 Novembre

 

 

© Dépêches du Mali 2012 - 2018