Dimanche 21 Octobre 2018
Bannière FISST

Nous suivre

C'est Qui Ça ?

GAG

Image marquante

Sénégal: le conseil municipal de Dakar élit le successeur de Khalifa Sall

Le conseil municipal de Dakar est convoqué ce samedi 29 septembre pour élire le successeur de Khalifa. L'ex-maire de la capitale sénégalaise, révoqué le 31 août, est en prison depuis près de 600 jours, condamné en appel pour escroquerie portant sur des deniers publics.

Les 100 conseillers municipaux ont rendez-vous à 10h ce samedi dans la grande salle des mariages de la mairie de Dakar. Deux élus sont officiellement candidats.

Soham Wardini, première adjointe, qui assure l'intérim depuis le placement en détention de Khalifa Sall, est sur le papier la mieux placée car la coalition créée par l'ancien maire dispose toujours d'une large majorité, Khalifa Sall, lui a officiellement apporté son soutien.

Membre de cette coalition mais accusé par ses détracteurs de s'être rapproché récemment de la majorité, Banda Diop, maire de la commune de Patte d'Oie, est le second prétendant à la mairie de la capitale sénégalaise.

La crainte d'un « sabotage »

Pour gagner, les candidats devront obtenir la majorité absolue, c'est-à-dire au moins 51 voix.

Un autre cas de figure est possible : « Si la tenue du conseil municipal se révèle durablement impossible », indique la loi, le président Macky Sall pourrait alors placer la mairie sous délégation spéciale. Au sein du camp Khalifa Sall, on s'inquiète donc de possibles tentatives de « sabotage ou de blocage » de ce conseil municipal.

Source : RFI

Commentez avec facebook

Ajouter un Commentaire


Code de sécurité
Rafraîchir

Binthily Signs

Binthily Signs propose trois grands modèles d’enseignes. Chacune offre une excellente performance en fonction de votre commerce et des prix défiant toute concurrence : 

Lire la suite

Coup d'gueule

Sory  Ibrahim Guindo, journaliste : « En réponse à la lettre circulaire du ministre des Finance, Boubou Cissé, ordonnant une rétention du salaire des magistrats grévistes, le syndicat des magistrats affirment une sombre affaire de 3,5 milliards CFA disparu à l'hôtel des Finances.

C'est maintenant que nos braves magistrats se sont souvenus de cette scabreuse affaire. Au Mali, chacun défend sa sauce. L'Etat vous paye pour lutter contre la corruption et la délinquance financière, vous vous taisez. Maintenant que l'on menace de vous couper les vivres, vous nous balancer ça ».

 

Blog

« Quand le pays sombre dans la politique politicienne, la démocratie se résume aux luttes électoralistes »

Une petite rétrospective sur la lutte des pères de l’Independence, et du vent de démocratie qui souffla sur l’Afrique dans les années 1990, fait constater aisément l’échec cuisant de toute la classe politique actuelle.

Lire la suite

Ecoutez

 

Mamane
Chronique de Mamane
RFI

La transhumance politique

19 0ctobre


Juan Gomez
Appels sur l'actualité

 

RFI

[Vos réactions] La Libre Antenne

19 Octobre

© Dépêches du Mali 2012 - 2018