Dimanche 21 Octobre 2018
Bannière FISST

Nous suivre

C'est Qui Ça ?

GAG

Image marquante

Côte d'Ivoire: le PDCI dénonce le «processus de déstabilisation» venant du RDR

Chaque jour les liens se distendent un peu plus entre les deux principaux partis de la majorité ivoirienne. Tandis que le RDR d’Alassane Ouattara file vent debout vers un parti unifié nommé RHDP, le PDCI d'Henri Konan Bédié continue de faire de la résistance et veut aller en cavalier seul aux prochains scrutins municipaux et locaux du 13 octobre. Ce qui se traduit, selon le PDCI, par des mesures discriminatoires ou vexatoires de la part de son ex-allié. C'est ce qu'ont dénoncé, jeudi 20 septembre, des députés PDCI lors d’une conférence de presse.

Dernier coup de canif dans la belle union de la majorité présidentielle : un cadre PDCI pro-RHDP vient s'obtenir gain de cause devant les tribunaux pour invalider le dernier bureau politique du PDCI.

Rien d'irrémédiable en soi, mais une fois de plus cela atteste qu'il y a comme des turbulences dans le ciel de plus en plus nuageux de la majorité.

« Pour nous, l’ordonnance du référé qui a été rendue hier fait partie de ce processus de déstabilisation du PDCI, estime Patrice Kouamé Kouassi, avocat et député PDCI de Yamoussoukro-commune. C’est une vraie attaque contre le PDCI et contre tous ceux aujourd’hui qui ne sont pas dans la ligne du parti unifié ».

Pour le député de Yamoussoukro, les actions et pressions du pouvoir à l'encontre du PDCI, qui réclame la refonte de la Commission électorale indépendante (CEI) et refuse le parti unifié RHDP, trouve que les alliances d'hier ont vécu : « La réaction d’en face aujourd’hui nous conforte dans l’idée que, véritablement, nous étions mal accompagnés. Et comme vous le savez, l’adage dit : mieux vaut être seul que mal accompagné. En tout cas, en ce qui nous concerne, la porte sera toujours ouverte pour une négociation, mais la question du parti unifié n’est plus d’actualité. En tout cas, pour nous au PDCI, ce n’est plus l’actualité ».

Lundi un nouveau bureau politique aura lieu à Daoukro où de nouvelles mesures seront prises dans la perspective des élections du 13 octobre. Des élections où l'on saura si le PDCI veut y aller seul ou mal accompagné.

Source : RFI

Commentez avec facebook

Ajouter un Commentaire


Code de sécurité
Rafraîchir

Binthily Signs

Binthily Signs propose trois grands modèles d’enseignes. Chacune offre une excellente performance en fonction de votre commerce et des prix défiant toute concurrence : 

Lire la suite

Coup d'gueule

Sory  Ibrahim Guindo, journaliste : « En réponse à la lettre circulaire du ministre des Finance, Boubou Cissé, ordonnant une rétention du salaire des magistrats grévistes, le syndicat des magistrats affirment une sombre affaire de 3,5 milliards CFA disparu à l'hôtel des Finances.

C'est maintenant que nos braves magistrats se sont souvenus de cette scabreuse affaire. Au Mali, chacun défend sa sauce. L'Etat vous paye pour lutter contre la corruption et la délinquance financière, vous vous taisez. Maintenant que l'on menace de vous couper les vivres, vous nous balancer ça ».

 

Blog

« Quand le pays sombre dans la politique politicienne, la démocratie se résume aux luttes électoralistes »

Une petite rétrospective sur la lutte des pères de l’Independence, et du vent de démocratie qui souffla sur l’Afrique dans les années 1990, fait constater aisément l’échec cuisant de toute la classe politique actuelle.

Lire la suite

Ecoutez

 

Mamane
Chronique de Mamane
RFI

La transhumance politique

19 0ctobre


Juan Gomez
Appels sur l'actualité

 

RFI

[Vos réactions] La Libre Antenne

19 Octobre

© Dépêches du Mali 2012 - 2018