Samedi 18 Août 2018
Bannière FISST

Nous suivre

C'est Qui Ça ?

GAG

Image marquante

Burkina Faso: le nouveau code électoral ne fait pas l'unanimité

Au Burkina Faso, les députés ont adopté un nouveau code électoral. Un document qui servira pour les prochaines élections prévues pour 2020.

Mais l'opposition crie à l'exclusion, car elle trouve restrictifs les documents nécessaires pour le recensement des millions de Burkinabè vivant à l'extérieur, surtout ceux résidents en Côte d'Ivoire voisine. Pour l'opposition, il s'agit d'un «recul grave» pour la démocratie alors que le parti au pouvoir salue lui une avancée démocratique.

Avec ce nouveau code électoral, seuls la carte nationale d'identité burkinabè ou le passeport seront les documents autorisés pour les Burkinabè vivant à l'extérieur pour s'enregistrer sur le fichier électoral pour la présidentielle de 2020. Et les bureaux de vote seront implantés uniquement au sein des ambassades et consulats.

« On ne peut pas aller aux élections pour le vote du président du Faso sans s'assurer que ce sont les seuls Burkinabè qui votent... alors que les seuls documents qui permettent donc qui permettent de faire la preuve de sa nationalité, ce sont la carte nationale d'identité burkinbè et le passeport ! »

Juliette Bonkounogu, députée du Congrès pour le démocratie et le progrès, dénonce une politique d'exclusion d'une partie des Burkinabè vivant hors du pays à travers ce nouveau projet de code électoral. « Nous voulons dire simplement qu'on devrait donner l'opportunité à tous ceux qui ont envie de voter et qui sont Burkinabè de pouvoir le faire. »

Emmanuel Lankoandé  président d'un groupe parlementaire  membre de la majorité  salut l'adoption de ce nouveau projet de code électoral. « Ce projet de loi permettra à notre pays d'aller de l'avant et de grandir en matière de démocratie. L'essentiel est que nos compatriotes vont pouvoir voter...»

Les députés de l'opposition ont quitté l'hémicycle avant le début du vote et leurs partis se préparent déjà à lutter contre ce nouveau projet de code électoral.

Source : RFI

Commentez avec facebook

Ajouter un Commentaire


Code de sécurité
Rafraîchir

Binthily Signs

Binthily Signs propose trois grands modèles d’enseignes. Chacune offre une excellente performance en fonction de votre commerce et des prix défiant toute concurrence : 

Lire la suite

Coup d'gueule

Abdoulaye Konaré, malien de l’extérieur, à propos du second tour de la présidentielle au Mali : « Si les maliens acceptent ce résultat fabriqué au nord, nul doute qu’IBK se fera remplacer en 2023 à la tête de l’Etat par son Karim Keita »

Blog

L’irrécusabilité du juge constitutionnel : Vers la naissance d’un Dieu au Mali !

« Le juge, gardien de la règle de droit, pacificateur social, protecteur des droits, régulateur des institutions autant de qualificatifs que l’on puisse accorder à un être humain fort et fragile fait de ténèbres, d’orgueil et d’erreurs

Lire la suite

Ecoutez

 

Mamane
Chronique de Mamane
RFI

C'est quoi un facilitateur ? (rediffusion)

17 Août


Juan Gomez
Appels sur l'actualité

 

RFI

Ibrahim Boubacar Keïta réelu

17 AOût

© Dépêches du Mali 2012 - 2018