Mardi 16 Octobre 2018
Bannière FISST

Nous suivre

C'est Qui Ça ?

GAG

Image marquante

Burkina Faso: le nouveau code électoral ne fait pas l'unanimité

Au Burkina Faso, les députés ont adopté un nouveau code électoral. Un document qui servira pour les prochaines élections prévues pour 2020.

Mais l'opposition crie à l'exclusion, car elle trouve restrictifs les documents nécessaires pour le recensement des millions de Burkinabè vivant à l'extérieur, surtout ceux résidents en Côte d'Ivoire voisine. Pour l'opposition, il s'agit d'un «recul grave» pour la démocratie alors que le parti au pouvoir salue lui une avancée démocratique.

Avec ce nouveau code électoral, seuls la carte nationale d'identité burkinabè ou le passeport seront les documents autorisés pour les Burkinabè vivant à l'extérieur pour s'enregistrer sur le fichier électoral pour la présidentielle de 2020. Et les bureaux de vote seront implantés uniquement au sein des ambassades et consulats.

« On ne peut pas aller aux élections pour le vote du président du Faso sans s'assurer que ce sont les seuls Burkinabè qui votent... alors que les seuls documents qui permettent donc qui permettent de faire la preuve de sa nationalité, ce sont la carte nationale d'identité burkinbè et le passeport ! »

Juliette Bonkounogu, députée du Congrès pour le démocratie et le progrès, dénonce une politique d'exclusion d'une partie des Burkinabè vivant hors du pays à travers ce nouveau projet de code électoral. « Nous voulons dire simplement qu'on devrait donner l'opportunité à tous ceux qui ont envie de voter et qui sont Burkinabè de pouvoir le faire. »

Emmanuel Lankoandé  président d'un groupe parlementaire  membre de la majorité  salut l'adoption de ce nouveau projet de code électoral. « Ce projet de loi permettra à notre pays d'aller de l'avant et de grandir en matière de démocratie. L'essentiel est que nos compatriotes vont pouvoir voter...»

Les députés de l'opposition ont quitté l'hémicycle avant le début du vote et leurs partis se préparent déjà à lutter contre ce nouveau projet de code électoral.

Source : RFI

Commentez avec facebook

Ajouter un Commentaire


Code de sécurité
Rafraîchir

Binthily Signs

Binthily Signs propose trois grands modèles d’enseignes. Chacune offre une excellente performance en fonction de votre commerce et des prix défiant toute concurrence : 

Lire la suite

Coup d'gueule

Sory  Ibrahim Guindo, journaliste : « En réponse à la lettre circulaire du ministre des Finance, Boubou Cissé, ordonnant une rétention du salaire des magistrats grévistes, le syndicat des magistrats affirment une sombre affaire de 3,5 milliards CFA disparu à l'hôtel des Finances.

C'est maintenant que nos braves magistrats se sont souvenus de cette scabreuse affaire. Au Mali, chacun défend sa sauce. L'Etat vous paye pour lutter contre la corruption et la délinquance financière, vous vous taisez. Maintenant que l'on menace de vous couper les vivres, vous nous balancer ça ».

 

Blog

« Quand le pays sombre dans la politique politicienne, la démocratie se résume aux luttes électoralistes »

Une petite rétrospective sur la lutte des pères de l’Independence, et du vent de démocratie qui souffla sur l’Afrique dans les années 1990, fait constater aisément l’échec cuisant de toute la classe politique actuelle.

Lire la suite

Ecoutez

 

Mamane
Chronique de Mamane
RFI

Politique et physique-chimie

15 0ctobre


Juan Gomez
Appels sur l'actualité

 

RFI

[Vos réactions] Louise Mushikiwabo incarnera-t-elle les valeurs de la Francophonie ?

15 Octobre

© Dépêches du Mali 2012 - 2018