Vendredi 16 Novembre 2018

Nous suivre

C'est Qui Ça ?

GAG

Image marquante

Emmanuel Macron à Nouakchott pour le sommet de l'Union africaine

Emmanuel Macron est attendu à Nouakchott ce lundi midi. Le président français doit déjeuner à huis clos avec les chefs d'Etat africains qui participent au 31e sommet de l'Union africaine. Puis il doit avoir une réunion de travail avec les cinq chefs d'Etat du G5 Sahel et le président de la Commission de l'UA.

Les deux derniers attentats terroristes au Mali, vendredi à Sévaré et ce dimanche à Gao, donnent à cette réunion de travail un caractère d'urgence.

« Si l'état-major du G5 Sahel a été attaqué, c'est qu'il y a énormément de failles », reconnaît sur France 24 le chef de l'Etat mauritanien, Mohamed Ould Abdel Aziz. Officiellement, la force conjointe du G5 Sahel est opérationnelle, mais l'attentat meurtrier de Sévaré, vendredi dernier à l'heure de la prière, montre que cette force conjointe n'est même pas capable de mettre en place un périmètre de sécurité autour de son quartier général.

Et les quelque 420 millions d'euros promis par l'Union européenne en février dernier n'arrivent qu'au compte-gouttes. De bonne source, les 5000 soldats africains de cette force conjointe ne seront pas équipés de gilets pare-balles avant décembre prochain.

Lors de leur réunion de travail ce lundi après-midi à Nouakchott, nul doute qu'Emmanuel Macron et ses cinq homologues du G5 Sahel vont tenter d'accélérer la montée en puissance de ce dispositif multinational.

A terme, le G5 Sahel devrait prendre le relais de la force française Barkhane, qui vient encore d'être visée par un attentat à la voiture piégée, dimanche à Gao. Sans doute Emmanuel Macron espère-t-il pouvoir retirer les soldats français du Sahel avant la fin de son mandat, en mai 2022. Mais ce n'est pas gagné.

Source : RFI

Commentez avec facebook

Ajouter un Commentaire


Code de sécurité
Rafraîchir

Binthily Signs

Binthily Signs propose trois grands modèles d’enseignes. Chacune offre une excellente performance en fonction de votre commerce et des prix défiant toute concurrence : 

Lire la suite

Coup d'gueule

Issa N’Diaye à propos de la démocratie au Mali : « Le système électoral malien souffre d'un problème de légitimité »

Blog

 

Cheick Boucadry Traoré : « La gouvernance malienne est en crise.

… Une décentralisation inefficace, coercitive et non démocratique »

« Notre conviction est qu’il faut transformer le Mali au niveau de ses structures politiques et sociales artificiellement édifiées dans l’intérêt d’une classe politique corrompue et capricieuse et une soi-disant communauté internationale qui continue à traumatiser notre pays

Lire la suite

Ecoutez

 

Mamane
Chronique de Mamane
RFI

La cour de récré

15 Novembre


Juan Gomez
Appels sur l'actualité

 

RFI

[Vos réactions] Sénégal: vers une amnistie de Karim Wade et Khalifa Sall?

15 Novembre

 

 

© Dépêches du Mali 2012 - 2018