Vendredi 19 Octobre 2018
Bannière FISST

Nous suivre

C'est Qui Ça ?

GAG

Image marquante

L'opposition appelle à une journée «Togo mort» le 18 juin

Plusieurs semaines d'accalmie à Lomé, les marches de l'opposition ne mobilisent plus, le dialogue est en berne et, pour continuer de mettre la pression, la coalition change de méthode. Elle appelle à un « Togo mort » le 18 juin prochain.

Les derniers appels à manifester de la coalition n'ont pas mobilisé de manifestants dans les rues. Selon les responsables de la coalition, cela est dû à l'important déploiement des forces de sécurité et défense dans les rues et sur les points de ralliement des manifestants.

Cette fois la coalition appelle ses partisans à protester en restant une journée entière à la maison. Ce sera le lundi prochain, pour exprimer leurs désaccords face à la répression systématique de l'exercice du droit constitutionnel de manifester.

« Il y a des gens, quand nous lançons des manifestations, qui ont peur de sortir, peur de la répression, estime Paul Dodji Apévon. L’opération "Togo mort" que nous lançons, c’est pour demander aux Togolais de ne pas sortir. On leur demande de rester à la maison. Parce que vous ne sortez pas dans la rue pour subir la répression. »

Pas de nouvelles des facilitateurs depuis la dernière mission de la Communauté économique des états de l'Afrique de l'Ouest le 2 juin dernier. La délégation conduite par le président de la commission, Kassi Jean-Claude Brou, devrait transmettre un projet de feuille de route aux présidents Nana Akufo-Addo du Ghana et Alpha Condé de la Guinée, tous facilitateurs désignés par la Cédéao pour une sortie de crise.

Pour Brigitte Kafui Adjamagbo-Johnson, la coalition de l'opposition travaille pour que les recommandations de la Cédéao se rapprochent au mieux des aspirations de Togolais. « Ce que nous avons à faire, c’est faire notre job. Et notre job, c’est de continuer à défendre les aspirations des populations togolaises. C’est notre objectif. »

Source : RFI

Commentez avec facebook

Ajouter un Commentaire


Code de sécurité
Rafraîchir

Binthily Signs

Binthily Signs propose trois grands modèles d’enseignes. Chacune offre une excellente performance en fonction de votre commerce et des prix défiant toute concurrence : 

Lire la suite

Coup d'gueule

Sory  Ibrahim Guindo, journaliste : « En réponse à la lettre circulaire du ministre des Finance, Boubou Cissé, ordonnant une rétention du salaire des magistrats grévistes, le syndicat des magistrats affirment une sombre affaire de 3,5 milliards CFA disparu à l'hôtel des Finances.

C'est maintenant que nos braves magistrats se sont souvenus de cette scabreuse affaire. Au Mali, chacun défend sa sauce. L'Etat vous paye pour lutter contre la corruption et la délinquance financière, vous vous taisez. Maintenant que l'on menace de vous couper les vivres, vous nous balancer ça ».

 

Blog

« Quand le pays sombre dans la politique politicienne, la démocratie se résume aux luttes électoralistes »

Une petite rétrospective sur la lutte des pères de l’Independence, et du vent de démocratie qui souffla sur l’Afrique dans les années 1990, fait constater aisément l’échec cuisant de toute la classe politique actuelle.

Lire la suite

Ecoutez

 

Mamane
Chronique de Mamane
RFI

La transhumance politique

19 0ctobre


Juan Gomez
Appels sur l'actualité

 

RFI

[Vos réactions] La Libre Antenne

19 Octobre

© Dépêches du Mali 2012 - 2018