Vendredi 19 Octobre 2018
Bannière FISST

Nous suivre

C'est Qui Ça ?

GAG

Image marquante

Niger: violents affrontements entre soldats et bandits armés

Des soldats nigériens ont mis en déroute un groupe de bandits armés tchadiens dans le nord du pays. Plusieurs accrochages ont eu lieu dans le Grand Sahara entre vendredi et dimanche. En l'absence d'un bilan officiel, les combats ont été d'une rare violence entre les deux camps.

Le premier accrochage avec la colonne de 17 véhicules de bandits lourdement armés a eu lieu en plein Sahara nigérien. Informé sur les agissements de cette colonne étrangère qui coupait les routes et pillait les orpailleurs nigériens dans l’Aïr et le Ténéré, les commandants des zones de défense n°2 et 8 ont été instruits par leur hiérarchie de tout faire pour retrouver la colonne des coupeurs de route.

Des sources sécuritaires précisent que pendant une semaine des patrouilles des forces spéciales ont fouillé toutes les zones sensibles dans le Grand Sahara nigérien, l’Aïr et le Ténéré. Grâce aux renseignements sur le terrain, les commandants nigériens ont vite cerné l’identité des bandits armés, des Tchadiens d’origine. Ils les ont ensuite pistés jusqu’aux confins de la dune 400 aux alentours de l’Arbre du Ténéré, et plus précisément à 400 kilomètres au nord d’Agadez où s’est produit le premier face-à-face il y a deux jours.

Malgré les pertes en vies humaines et les blessés dans leurs rangs en avançant sur l’ennemi, les soldats nigériens ont pris en chasse et mis en déroute les bandits armés qui se sont dirigés vers la frontière libyenne. En attendant le bilan officiel des différents accrochages, on parle de deux soldats nigériens tués et de plusieurs bandits neutralisés. Selon le ministre de la Défense nationale, Kalla Moutari, « les forces nigériennes ne failliront pas, la colonne de 17 véhicules coincés dans l’extrême nord-est du Niger sera détruite sans pitié ».

Enfin, il faut noter que des forces spéciales françaises et américaines se sont également engagées dans le combat à la frontière libyenne.

Source : RFI

Commentez avec facebook

Ajouter un Commentaire


Code de sécurité
Rafraîchir

Binthily Signs

Binthily Signs propose trois grands modèles d’enseignes. Chacune offre une excellente performance en fonction de votre commerce et des prix défiant toute concurrence : 

Lire la suite

Coup d'gueule

Sory  Ibrahim Guindo, journaliste : « En réponse à la lettre circulaire du ministre des Finance, Boubou Cissé, ordonnant une rétention du salaire des magistrats grévistes, le syndicat des magistrats affirment une sombre affaire de 3,5 milliards CFA disparu à l'hôtel des Finances.

C'est maintenant que nos braves magistrats se sont souvenus de cette scabreuse affaire. Au Mali, chacun défend sa sauce. L'Etat vous paye pour lutter contre la corruption et la délinquance financière, vous vous taisez. Maintenant que l'on menace de vous couper les vivres, vous nous balancer ça ».

 

Blog

« Quand le pays sombre dans la politique politicienne, la démocratie se résume aux luttes électoralistes »

Une petite rétrospective sur la lutte des pères de l’Independence, et du vent de démocratie qui souffla sur l’Afrique dans les années 1990, fait constater aisément l’échec cuisant de toute la classe politique actuelle.

Lire la suite

Ecoutez

 

Mamane
Chronique de Mamane
RFI

La transhumance politique

19 0ctobre


Juan Gomez
Appels sur l'actualité

 

RFI

[Vos réactions] La Libre Antenne

19 Octobre

© Dépêches du Mali 2012 - 2018