Vendredi 19 Octobre 2018
Bannière FISST

Nous suivre

C'est Qui Ça ?

GAG

Image marquante

Présidentielle au Mali: présentation du plan de sécurisation des élections

Dans le contexte sécuritaire malien, comment organiser l'élection présidentielle de juillet prochain ? Le ministre malien de la Sécurité, le général Salif Traoré, a élaboré un plan de sécurisation du scrutin.

Pour la sécurisation de l’élection présidentielle, une commission nationale a été créée. Le général Salif Traoré, ministre malien de la Sécurité, en fait partie : « Cette commission présidée par moi-même comprend également toutes les forces de sécurité intérieure, plus les militaires. Et avec l’appui de la Minusma, par exemple, nous sommes en train de former ces militaires-là, justement, à la sécurisation des élections, puisque ce n’est pas leur mission de tous les jours, et éventuellement Barkhane ».

Dans les dix régions administratives du Mali, également dans le district de Bamako, on retrouve une structure décentralisée de sécurisation des élections. Soit au total au moins 11 000 agents de sécurité sur le terrain pour environ 23 000 bureaux de vote.

Un chiffre qui n’est pas fixe assure le général Salif Traoré : « On parle de 11 000, mais il y aura toujours de la flexibilité. On pourra augmenter ou diminuer en fonction des besoins. Pour nous, c’est avant, pendant et après. Avant c’est, par exemple, dès aujourd’hui. Les premières cartes d’électeurs sont arrivées. Et dès maintenant, les magasins dans lesquels ces cartes sont entreposées sont sécurisés par les forces de sécurité intérieures. Il en sera de même lors de leur convoyage, il en sera de même lors de leur distribution, il en sera de même le jour du scrutin ».

Des meetings officiels seront également sécurisés et les candidats retenus à la présidentielle malienne auront droit, selon le ministre, à une protection officielle lors de certains déplacements.

Source : RFI

Commentez avec facebook

Ajouter un Commentaire


Code de sécurité
Rafraîchir

Binthily Signs

Binthily Signs propose trois grands modèles d’enseignes. Chacune offre une excellente performance en fonction de votre commerce et des prix défiant toute concurrence : 

Lire la suite

Coup d'gueule

Sory  Ibrahim Guindo, journaliste : « En réponse à la lettre circulaire du ministre des Finance, Boubou Cissé, ordonnant une rétention du salaire des magistrats grévistes, le syndicat des magistrats affirment une sombre affaire de 3,5 milliards CFA disparu à l'hôtel des Finances.

C'est maintenant que nos braves magistrats se sont souvenus de cette scabreuse affaire. Au Mali, chacun défend sa sauce. L'Etat vous paye pour lutter contre la corruption et la délinquance financière, vous vous taisez. Maintenant que l'on menace de vous couper les vivres, vous nous balancer ça ».

 

Blog

« Quand le pays sombre dans la politique politicienne, la démocratie se résume aux luttes électoralistes »

Une petite rétrospective sur la lutte des pères de l’Independence, et du vent de démocratie qui souffla sur l’Afrique dans les années 1990, fait constater aisément l’échec cuisant de toute la classe politique actuelle.

Lire la suite

Ecoutez

 

Mamane
Chronique de Mamane
RFI

La transhumance politique

19 0ctobre


Juan Gomez
Appels sur l'actualité

 

RFI

[Vos réactions] La Libre Antenne

19 Octobre

© Dépêches du Mali 2012 - 2018