Dimanche 24 Juin 2018

Nous suivre

C'est Qui Ça ?

GAG

Image marquante

Visite du Premier ministre en Guinée : POUR MIEUX RAFFERMIR LES RELATIONS DE COOPÉRATION

Dans le contexte des défis liés à la sécurité et aux menaces transnationales, les deux pays sont déterminés à renforcer leur coopération transfrontalière pour mieux prendre en charge les dangers liés à l’explosion de l’orpaillage traditionnel à leur frontière commune, aux trafics illicites et à la lutte contre le terrorisme

Le Premier ministre Soumeylou Boubèye Maïga était jeudi dernier à Conakry, capitale de la Guinée. Il était accompagné du ministre des Mines et du Pétrole, Pr Tiémoko Sangaré, son collègue de la Sécurité et de la Protection civile, le général de division Salif Traoré, du président du Haut conseil des Maliens de l’extérieur, Habib Sylla et du directeur général de Sodigaz-Mali, Oudiari Diawara, représentant le Conseil malien du patronat.

Arrivé à l’aéroport en milieu de journée, le chef du gouvernement a été accueilli au bas de la passerelle de l’avion par son homologue guinéen, Ibrahima Kassory Fofana, venu tout droit de la cérémonie de passation de service avec son prédécesseur Mamadi Youla. Pour le visiteur, le symbole est fort. «C’est un honneur» pour lui d’être acteur de premier rôle du baptême de feu de son homologue nommé le 21 mai 2018, et fraîchement installé dans ses fonctions de Premier ministre de Guinée. «A l’évidence, ce symbole pourrait être la traduction, quelque part, de la qualité exceptionnelle des relations Mali-Guinée, tant vantées que la formule heureuse du président Ahmed Sékou Touré définit comme les deux poumons d’un même corps», a commenté le responsable du service de communication de la Primature.

Après un bref entretien dans un salon «VIP», le cortège des deux Premiers ministres s’est ébranlé en direction de Kaloum, au palais présidentiel Sékoutouréya. A son arrivée au palais, Soumeylou Boubeye Maïga est accueilli par le président guinéen, Pr. Alpha Condé. Les deux personnalités se connaissent depuis très longtemps parce que tous deux acteurs influents dans l’émancipation des peuples au travers de luttes farouches. L’ambiance ne pouvait être que bon enfant, traduisant, selon le Premier ministre malien, la profondeur historique et la solidité des liens séculaires unissant le Mali et la Guinée. Porteur d’un message du président Ibrahim Boubacar Kéïta à son «frère» et camarade de lutte politique, Alpha Condé, Soumeylou Boubèye Maïga a salué la participation active des autorités guinéennes dans la résolution de la crise dans notre pays. Fervent défenseur des causes justes, le président Condé pèse de tout son poids pour défendre un Mali uni dans sa diversité. Convaincu que la sécurité de son propre pays est liée à celle du Mali, Alpha Condé a promis de faire encore plus au nom de la sécurité collective.

Cette visite du chef du gouvernement intervient après celles qu’il a effectuées successivement à Alger, Rabat, Ouagadougou, Niamey, Abidjan, Nouakchott et Dakar. L’objectif était le même partout : raffermir les relations de coopération bilatérale avec nos voisins. En effet, la coopération économique, commerciale, sécuritaire et la gestion concertée des frontières nécessitent de la méthode et surtout de l’expertise. La dynamique nouvelle imprimée par Soumeylou Boubèye Maïga, précise son service de communication, entend privilégier le dialogue direct et la concertation avec les voisins de notre pays sur les questions d’intérêt commun. A sa sortie d’audience, le Premier ministre a fait état d’un sentiment de totale satisfaction. Il a rendu hommage au Pr. Alpha Condé dont l’action, a-t-il dit, fait partie de celles qui ont contribué, à son jeune âge, à structurer son propre engagement politique. Sans être un mentor, il aura été un modèle pour la jeunesse africaine engagée. M. Maïga a ensuite indiqué avoir entretenu le chef de l’Etat guinéen de la situation sécuritaire au Mali où la Guinée déploie un contingent militaire sous la bannière de la MINUSMA. Soumeylou Boubèye Maïga a, enfin, précisé qu’il a fait «un point actualisé de la situation politique, sous l’angle de la mise en œuvre de l’Accord pour la paix et la réconciliation au Mali et de la préparation du processus électoral de 2018».

Pour le Premier ministre, la visite de Conakry se justifie par les liens indissolubles qui unissent les peuples guinéen et malien. Dans le contexte des défis liés à la sécurité et aux menaces transnationales, le Mali et la Guinée sont déterminés à renforcer leur coopération transfrontalière pour mieux prendre en charge les dangers liés à l’explosion de l’orpaillage traditionnel à leur frontière commune, aux trafics illicites et à la lutte contre le terrorisme. Les deux parties ont indiqué avoir été choquées par les agissements regrettables de jeunes surexcités dans l’euphorie d’un mariage à Kouremalé (le 6 mars dernier) ayant occasionné des échauffourées au cours desquelles plusieurs personnes ont trouvé la mort. Les dégâts matériels aussi sont importants. Mais il faut plus pour mettre à mal les relations séculaires nourries d’amitié, de culture et d’histoire.

Evoquant ces incidents, le Premier ministre a indiqué que ces épisodes «regrettables» ne peuvent altérer, fort heureusement, «la qualité des relations bilatérales guinéo-maliennes». Toutefois, les deux gouvernements vont bientôt engager des actions concertées de manière à circonscrire ces situations fâcheuses dont la récurrence pourrait négativement affecter la politique de bon voisinage, si chère aux deux pays, a-t-il dit en substance.

Après avoir écouté les exposés de Soumeylou Boubèye Maïga sur toutes ces questions, le président guinéen a estimé que le Mali est sur «la bonne dynamique». Il y a toutefois «la nécessité de renforcer la stabilité… dans la démocratie et la sécurité», a-t-il ajouté. «Dans cette optique, le professeur Alpha Condé a réitéré son soutien au Mali pour tous les efforts en cours et pour les progrès accomplis», a conclu le Premier ministre.

Envoyé spécial

Ahmadou CISSÉ

Source : l’Essor

Commentez avec facebook

Ajouter un Commentaire


Code de sécurité
Rafraîchir

Binthily Signs

Binthily Signs propose trois grands modèles d’enseignes. Chacune offre une excellente performance en fonction de votre commerce et des prix défiant toute concurrence : 

Lire la suite

Interview de Hamed Diane SEMEGA Haut Commissaire de l'OMVS

Coup d'gueule

Modibo Fofana, journaliste : « Le Mali souffre de cinq maux: l'obscurantisme, l'analphabétisme, l'opportunisme, le népotisme et le "situationnisme" »

Blog

 « Cheick Modibo Diarra et Moussa Mara, deux hommes politiquement maladroits »

« Cheick Modibo Diarra et Moussa Mara, deux combinaisons dangereuses pour le Mali » 

« On ne dirigera pas ce pays par tâtonnements. La scène politique actuelle au Mali, est balayée de toute force d’attraction idéologique ou de visions ou compétences politiques. Et prétentieusement, une alliance s’affiche avec deux hommes politiquement maladroits; Moussa Mara (un bilan et comportement d’incertitude à tout moment, même souvent populiste), et pire, maintenant Cheick Modibo Diarra (qui est tout sauf un bon stratège politique).

Lire la suite

Ecoutez

 

Mamane
Chronique de Mamane
RFI

Du foot tout le temps (rediffusion)

22 Juin


Juan Gomez
Appels sur l'actualité

 

RFI

[Vos réactions] La Libre Antenne

22 Juin

© Dépêches du Mali 2012 - 2018