Vendredi 18 Janvier 2019

Nous suivre

C'est Qui Ça ?

GAG

Image marquante

Trois opposants tchadiens extradés par le Niger vers le Tchad? Ndjamena nie

Trois opposants tchadiens, arrêtés au Niger en octobre dernier, auraient été extradés vers le Tchad depuis près de six mois.

C'est ce qu'affirment plusieurs associations tchadiennes des droits de l'homme et le comité de soutien des trois hommes. Il s'agit de Mahamat Hassan Boulmaye, le secrétaire général du Conseil du commandement militaire pour le salut de la République, Ahmat Yacoub Adam et le professeur Abdraman Issa Youssouf, des cadres du mouvement. Ils ont été arrêtés vers Agadez, dans le nord du Niger et sont accusés par Ndjamena de terrorisme et trafics en tous genres. Leur situation reste aujourd'hui incertaine.

Pour maître Bernard Schmid, avocat des trois opposants tchadiens, il n'y a plus de doute. Ses clients se trouvent aujourd'hui dans la prison de Koro Toro, au milieu du désert, à quelques centaines de kilomètres de Ndjamena. Deux d'entre eux disposent du statut de réfugié politique, l'un en France et l'autre en Egypte. Pour Bernard Schmid, leur extradition est donc une atteinte à la convention de Genève.

L'avocat fait part de son inquiétude : « Je redoute à la fois des conditions qualifiables à la fois de maltraitance, qu'ils soit maintenus de façon prolongée en détention sans droit à un procès équitable, voire sans procès du tout, vu que la justice au Tchad ne correspond pas au nom digne d'un Etat de droit, ou bine qu'ils n'aient pas droit, s'il y a procès, à un procès équitabe, c'est-à-dire en pouvant préparer leur défense, en étant pas maltraité en détention. »

Les autorités tchadiennes de leur côté nient tout en bloc. Courir après les opposants, n'est pas la priorité du gouvernement selon Ahmat Mahamat Bachir, ministre de l'Intérieur. « Je m'inscris en faux. Personne n'a été extradé ici. Le chef de l'Etat a amnistié tous les opposants et a demandé aux opposants de regagner leur bercail », dit-il.

Source : RFI

Commentez avec facebook

Ajouter un Commentaire


Code de sécurité
Rafraîchir

Binthily Signs

Binthily Signs propose trois grands modèles d’enseignes. Chacune offre une excellente performance en fonction de votre commerce et des prix défiant toute concurrence : 

Lire la suite

Vents de Chine

« Prix Oumar Diallo » 3e édition

Presse (écrite/numérique) et radio

Termes de référence du concours – Modalités générales

Lire la suite

Coup d'gueule

Adame Ba Konaré, à propos de l’hécatombe perpétrée sur les Peuls : « La formidable cohésion a pris un grand coup et un tournant tragique »

Dans une publication, Pr Adame Ba Konaré, ancienne première dame et marraine de l’association Tabital Pulaaku internationale, dénonce les crimes perpétrés contre les communautés peules.

Pour moi, il s’agissait d’ancrer les communautés peules encore mieux dans des cadres étatiques soucieux d’harmonie sociale entre l’ensemble de leurs citoyens regroupés dans une communauté de destin.

Lire la suite

Blog

Lettre ouverte de Doumbi Fakoly à IBK : « La malédiction des Morts et des Vivants s’ébranle »

Ibrahima Boubacar Keïta le sais-tu ? La Spiritualité est la gestion du rapport du Monde Invisible au Monde Visible ; car les deux dimensions du temps et de l’espace sont imbriquées l’une dans l’autre ; tout événement dans l’une a des répercussions dans l’autre.

Lire la suite

Ecoutez

 

Mamane
Chronique de Mamane
RFI

Président-Fondateur a décidé de s’adresser aux Gondwanais sur WhatsApp

17 Janvier 


Juan Gomez
Appels sur l'actualité

 

RFI

[Vos réactions] Ali Bongo: première sortie publique

17 Janvier

© Dépêches du Mali 2012 - 2019