Mercredi 17 Octobre 2018
Bannière FISST

Nous suivre

C'est Qui Ça ?

GAG

Image marquante

Sommet de la Ligue arabe: Riyad place Jérusalem et l'Iran en tête des priorités

Le sommet de la Ligue arabe s’est tenu ce dimanche 15 avril. L'Arabie saoudite accueillait cette réunion annuelle. Il a été question de la Syrie, au lendemain des frappes occidentales.

Mais la réunion a été dominée par la question de Jérusalem et par les tensions avec l'Iran.

La Ligue arabe appelle à « réactiver le processus politique en Syrie », pays suspendu de l'organisation depuis 2011, en raison de sa répression du soulèvement.

En accueillant la vingtaine de représentants des pays arabes, le roi Salman a réaffirmé sans surprise sa condamnation de la politique iranienne dans la région. Le souverain a qualifié « d'agressive » l'attitude de la République islamique, l'accusant de « terrorisme » et « d'ingérences flagrantes » dans les affaires des pays arabes, dans le communiqué final du sommet de ce dimanche.

La réunion a été largement consacrée au dossier israélo-palestinien, rejetant la décision américaine de reconnaître Jérusalem comme la capitale d'Israël. Il y a quelques semaines, le prince héritier saoudien Mohammed Ben Salman avait évoqué le droit des Israéliens à disposer de leur Etat, ce qui avait été interprété comme un nouveau signe de rapprochement entre l'Arabie saoudite et l'Etat hébreu qui ont en commun leur opposition à Téhéran.

Source : RFI

Commentez avec facebook

Ajouter un Commentaire


Code de sécurité
Rafraîchir

Binthily Signs

Binthily Signs propose trois grands modèles d’enseignes. Chacune offre une excellente performance en fonction de votre commerce et des prix défiant toute concurrence : 

Lire la suite

Coup d'gueule

Sory  Ibrahim Guindo, journaliste : « En réponse à la lettre circulaire du ministre des Finance, Boubou Cissé, ordonnant une rétention du salaire des magistrats grévistes, le syndicat des magistrats affirment une sombre affaire de 3,5 milliards CFA disparu à l'hôtel des Finances.

C'est maintenant que nos braves magistrats se sont souvenus de cette scabreuse affaire. Au Mali, chacun défend sa sauce. L'Etat vous paye pour lutter contre la corruption et la délinquance financière, vous vous taisez. Maintenant que l'on menace de vous couper les vivres, vous nous balancer ça ».

 

Blog

« Quand le pays sombre dans la politique politicienne, la démocratie se résume aux luttes électoralistes »

Une petite rétrospective sur la lutte des pères de l’Independence, et du vent de démocratie qui souffla sur l’Afrique dans les années 1990, fait constater aisément l’échec cuisant de toute la classe politique actuelle.

Lire la suite

Ecoutez

 

Mamane
Chronique de Mamane
RFI

La VAR aux élections

17 0ctobre


Juan Gomez
Appels sur l'actualité

 

RFI

[Vos réactions] Thomas Sankara: un monument à sa mémoire

17 Octobre

© Dépêches du Mali 2012 - 2018