Mercredi 15 Août 2018
Bannière FISST

Nous suivre

C'est Qui Ça ?

GAG

Image marquante

Togo: l'université de Lomé en effervescence

Outre plusieurs autres corps de métiers, les étudiants émettent des récriminations. Mardi dernier, au moment où les étudiants s'apprêtaient à organiser une assemblée générale, une dizaine d'entre eux dont le leader, Folly Satchivi, a été interpellé.

Le campus est calme. Plusieurs étudiants sont en congés de révision ; les quelques-uns qui trainent sont des militants : « on est en colère, on a arrêté mes camarades étudiants. Sur le campus, on réclame nos droits. »

Plusieurs sujets font l'objet de leur contestation : fermeture des masters, mauvaises synchronisations des programmations, frais administratifs trop lourds par rapport au pouvoir d'achat des étudiants... En somme, les étudiants ont des difficultés. « Les augmentations des transports, la programmation du système LMD... On devrait revoir tout ça. »

De ces difficultés, certaines ne sont pas du ressort de l'université, précise une source proche de la présidence universitaire. Mais depuis 2017, l'université de Lomé s'est engagée dans un projet de modernisation : « on travaille et on comprend que les étudiants s'expriment, confie le président de l'université, Dodji Kokodoko, mais on ne peut plus admettre que les étudiants cassent le peu d'infrastructures qui existent pour manifester ou sifflent sur le campus pour empêcher ceux qui veulent étudier. »

La dizaine d'étudiants interpellés mardi égrènent les 72 heures de garde à vue à la direction centrale de la police judiciaire en attendant de connaître le sort nouveau qui leur sera réservé.

Source : RFI

Commentez avec facebook

Ajouter un Commentaire


Code de sécurité
Rafraîchir

Binthily Signs

Binthily Signs propose trois grands modèles d’enseignes. Chacune offre une excellente performance en fonction de votre commerce et des prix défiant toute concurrence : 

Lire la suite

Coup d'gueule

Moussa Mara, porte parole du candidat Cheick Modibo Diarra : « Si IBK est réélu, c’est l’argent qui l’a réélu sinon ce n’est pas son bilan »

Blog

« IBK sera battu au second tour ! »

En Afrique subsaharienne francophone, il y a une loi d’airain, à laquelle le Mali ne dérogera pas : un Président sortant qui est mis en ballotage pour un second tour sera immanquablement battu à la fin. Tract, avant le second tour, avait appelé à voter pour Soumaïla Cissé, dont nous sommes plus que jamais sûrs qu’il sera élu président de la République du Mali.

Lire la suite

Ecoutez

 

Mamane
Chronique de Mamane
RFI

Candidat sans casier (rediffusion)

15 Août


Juan Gomez
Appels sur l'actualité

 

RFI

[Vos réactions]: Inondations meurtrières au Niger

15 AOût

© Dépêches du Mali 2012 - 2018