Mardi 16 Octobre 2018
Bannière FISST

Nous suivre

C'est Qui Ça ?

GAG

Image marquante

Côte d'Ivoire: à Bouaké, les dangereuses querelles interarmées

Des tirs nourris ont été entendus à nouveau ce mardi soir à Bouaké l’une des principales villes de Côte d’Ivoire. Selon certains témoignages, ces tirs - en l'air pour l'essentiel - avaient déjà commencé dans le milieu de la journée et se sont intensifiés vers 18h30.

C’est un contentieux entre militaires et forces de l’ordre CCDO qui aurait dégénéré.

On a peut-être bien frôlé la catastrophe hier soir à Bouaké, alors que depuis quatre jours la tension ne cesse de monter entre militaires des différents corps d’armées de la ville et les membres du Centre de coordination des décisions opérationnelles (CCDO).

Après des tirs nourris en l’air tout au long de la journée de mardi, certains militaires ont décidé dans la soirée de se diriger vers le camp du CCDO.

La ville est calme mais on a entendu des tirs sporadiques. Mais ils sont dans les camps, ils sont pas en ville. Les gens ont plié bagage. On est fatigués de cette affaire.

Fort heureusement, cette force mixte composée de policiers de gendarmes et de militaires avait anticipé et évacué le camp, ce qui aura sans doute permis d'éviter une confrontation directe à l’issue toujours incertaine. Déjà jeudi dernier, le même type d’escarmouche avait fait un mort et un blessé à Bouaké.

Quant à la cause de cette crise entre corps habillés du même pays, certains avancent des querelles personnelles qui opposent un lieutenant du CCDO et des militaires, d’autres évoquent des volontés réciproques de s’espionner et de se nuire.

Reste donc à déterminer pour les autorités d’Abidjan comment et pourquoi en moins d’une semaine une poignée de militaires plus ou moins disciplinés réussissent à plonger une ville de près de 600 000 habitants dans l’angoisse et la peur.

Source : RFI 

Commentez avec facebook

Ajouter un Commentaire


Code de sécurité
Rafraîchir

Binthily Signs

Binthily Signs propose trois grands modèles d’enseignes. Chacune offre une excellente performance en fonction de votre commerce et des prix défiant toute concurrence : 

Lire la suite

Coup d'gueule

Sory  Ibrahim Guindo, journaliste : « En réponse à la lettre circulaire du ministre des Finance, Boubou Cissé, ordonnant une rétention du salaire des magistrats grévistes, le syndicat des magistrats affirment une sombre affaire de 3,5 milliards CFA disparu à l'hôtel des Finances.

C'est maintenant que nos braves magistrats se sont souvenus de cette scabreuse affaire. Au Mali, chacun défend sa sauce. L'Etat vous paye pour lutter contre la corruption et la délinquance financière, vous vous taisez. Maintenant que l'on menace de vous couper les vivres, vous nous balancer ça ».

 

Blog

« Quand le pays sombre dans la politique politicienne, la démocratie se résume aux luttes électoralistes »

Une petite rétrospective sur la lutte des pères de l’Independence, et du vent de démocratie qui souffla sur l’Afrique dans les années 1990, fait constater aisément l’échec cuisant de toute la classe politique actuelle.

Lire la suite

Ecoutez

 

Mamane
Chronique de Mamane
RFI

Politique et physique-chimie

15 0ctobre


Juan Gomez
Appels sur l'actualité

 

RFI

[Vos réactions] Louise Mushikiwabo incarnera-t-elle les valeurs de la Francophonie ?

15 Octobre

© Dépêches du Mali 2012 - 2018