Lundi 23 Avril 2018

Nous suivre

C'est Qui Ça ?

GAG

Image marquante

Les écoles fermées en Zambie pour cause d'épidémie de choléra

Le gouvernement de Zambie a retardé la rentrée scolaire et interdit les rassemblements publics dans tout le pays pour tenter d'enrayer une grave épidémie de choléra qui a déjà causé 61 morts, selon un nouveau bilan officiel publié mardi.

L'épisode en cours a débuté le 28 septembre dans un quartier de la capitale Lusaka, selon l'Organisation mondiale de la santé (OMS), et s'y est rapidement propagé.

Les autorités ont annoncé le report de la rentrée scolaire, initialement programmée lundi 8 janvier, interdit tous les rassemblements publics et même instauré un couvre-feu dans le foyer de l'épidémie à Lusaka, le bidonville de Kanyama.

Sur ordre du président Edgar Lungu, l'armée a également été déployée dans les rues de la capitale pour y interdire l'activité des vendeurs de rue, accusés de ne pas respecter les conditions d'hygiène minimales.

Malgré ces mesures, la maladie continue à se propager.

"Le pays a enregistré 114 nouveaux cas au cours des dernières 24h00, ce qui porte leur total à 2.672 depuis que l'épidémie a éclaté. Le nombre de morts a atteint 61", a indiqué mardi à la presse le ministre de la Santé, Chitalu Chilufya.

Symptôme des mauvaises conditions d'hygiène et de la pauvreté, le choléra est une infection intestinale qui se transmet par les eaux sales et provoque des diarrhées qui peuvent être mortelles si elles ne sont pas traitées à temps.

En 2016, la maladie a encore touché 38 pays dans le monde et fait près de 100.000 morts.

La capitale zambienne a été régulièrement frappée par des épisodes de choléra ces dernières années.

Source : AFP 09/01/18

Commentez avec facebook

Ajouter un Commentaire


Code de sécurité
Rafraîchir

Binthily Signs

Binthily Signs propose trois grands modèles d’enseignes. Chacune offre une excellente performance en fonction de votre commerce et des prix défiant toute concurrence : 

Lire la suite

Présidentielle 2018 : l’Interview de la Semaine

Coup d'gueule

« Choguel Kokala Maïga est complice dans le massacre de 200 enfants du Mali le 26 mars 1991 », Dixit Aguibou Koné, ancien de l’AEEM et candidat à la présidentielle 2018

« Choguel Maïga ? Un complice passif des massacres qui doit sa liberté au choix de la réconciliation nationale décidée après le 26 mars; car trop de gens étaient mouillés dans le massacre des enfants du Mali : plus de 200 morts en 4 jours, des milliers de blessés.

Lire la suite

Blog

« Si nous disons la vérité en faisant preuve d'humilité et de bon sens, le Mali va se redresser »

La classe politique dirigeante depuis 1960 y compris Moussa Traoré lui même est celle formée par l'USRDA. Que l'ADEMA et ses partis fils aient imposé une culture de parti unique de fait, ne doit étonner personne, pas plus que leur corruption.

Lire la suite

Ecoutez

 

Mamane
Chronique de Mamane
RFI

V comme faire le vide

20 Avril


Juan Gomez
Appels sur l'actualité

 

RFI

[Vos réactions] La Libre Antenne

20 Avril

© Dépêches du Mali 2012 - 2018