Mardi 21 Août 2018
Bannière FISST

Nous suivre

C'est Qui Ça ?

GAG

Image marquante

Côte d'Ivoire: une école pour lutter contre le terrorisme en Afrique de l'Ouest

Au sommet UA-UE d'Abidjan, il a beaucoup été question d'émigration et d'opportunités d'emploi et d'avenir pour la jeunesse lors des sessions plénières ou à huis clos. Mais la sécurité et la lutte antiterroriste n'ont pas été oubliées.

Ainsi lors d'une rencontre en tête à tête entre les chefs d'Etat français et ivoirien, il a été décidé de créer un centre d'excellence pour la formation des forces anti-terroristes.

Il s'agit d'ENVR : des écoles nationales à vocation régionale. Il en existe dejà 14 en Afrique, dans dix pays, comme par exemple le CPASDD à Ouidah, au Bénin, spécialisé dans le déminage ou bien à Libreville, au Gabon, l'école de formation de cadres de l'armée.

Avec cette future structure, qui devrait voir le jour en juillet 2018 en Côte d'Ivoire et dont la première promotion sortirait au plus tard en 2019, Abidjan se dotera du premier centre de formation pour la lutte antiterroriste sur le continent.

Un acte fort posé par le président Emmanuel Macron face à une progression constante du terrorisme en Afrique de l'Ouest, par ailleurs de plus en plus offensif en zone urbaine.

L'école permettra à des troupes d'élites de s'exercer, de se perfectionner dans un centre en simulant des attaques dans un hôtel, un restaurant ou une ambassade. Il s'agit d'opposer des cas concrets aux troupes d'intervention. Des unités qui pourront venir de toutes la sous-région pour à chaque fois s'adapter à des cas pratiques et adopter la bonne stratégie pour intervenir vite et efficacement face aux terroristes.

Source : RFI 04/12/17

Commentez avec facebook

Ajouter un Commentaire


Code de sécurité
Rafraîchir

Binthily Signs

Binthily Signs propose trois grands modèles d’enseignes. Chacune offre une excellente performance en fonction de votre commerce et des prix défiant toute concurrence : 

Lire la suite

Coup d'gueule

Abdoulaye Konaré, malien de l’extérieur, à propos du second tour de la présidentielle au Mali : « Si les maliens acceptent ce résultat fabriqué au nord, nul doute qu’IBK se fera remplacer en 2023 à la tête de l’Etat par son Karim Keita »

Blog

L’irrécusabilité du juge constitutionnel : Vers la naissance d’un Dieu au Mali !

« Le juge, gardien de la règle de droit, pacificateur social, protecteur des droits, régulateur des institutions autant de qualificatifs que l’on puisse accorder à un être humain fort et fragile fait de ténèbres, d’orgueil et d’erreurs

Lire la suite

Ecoutez

 

Mamane
Chronique de Mamane
RFI

C'est quoi un facilitateur ? (rediffusion)

20 Août


Juan Gomez
Appels sur l'actualité

 

RFI

[Vos réactions]: Disparition de Kofi Annan

20 AOût

© Dépêches du Mali 2012 - 2018