Mercredi 13 Décembre 2017

Nous suivre

C'est Qui Ça ?

GAG

Image marquante

Une première réunion pour organiser le rapatriement des migrants de Libye

L’Union africaine réunit ce lundi 4 décembre à Addis Abeba ses partenaires, UE, HCR et Organisation internationale pour les migrations (OIM) pour évoquer la question des évacuations des migrants bloqués en Libye.

Cette réunion fait suite à l’électrochoc provoqué par un reportage de CNN sur une vente aux enchères de migrants qui a entraîné une cascade de réactions politiques et diplomatiques. L’Union africaine, comme d’autres organisations, affiche depuis sa volonté de se mobiliser pour secourir les migrants qui croupissent dans des centres de détention libyens. La réunion devrait donc être la première d’une longue série.

Cette réunion de travail prévue ce lundi devrait donner le coup d’envoi d’une nouvelle mobilisation africaine, sous l’égide de l’UA. L’idée est d’installer une cellule opérationnelle, un cadre pratique, pour coordonner au mieux tous les efforts nécessaires à la prise en charge des migrants, et plus particulièrement à l’évacuation de 15 000 d’entre eux de Libye d’ici la fin du mois de décembre. C’est le premier objectif que s’est fixé l’Union africaine qui espère avoir rapatrié tous ceux qui le souhaitent d’ici six mois.

Mais pour cela, il faut le soutien financier des partenaires et la collaboration des Etats africains, qu’ils aient ou non des ressortissants bloqués en Libye. Le Maroc a déjà offert une aide logistique pour le transport. Le Rwanda s’est dit prêt à accueillir ceux qui ne pourraient pas rentrer chez eux.

Mais ces offres doivent encore être précisées. Et d’autres bonnes volontés sont attendues pour aider par exemple à identifier les migrants et fournir des documents de voyage à ceux qui n’en ont pas. Mais aussi, par exemple, pour mettre en place des vols spéciaux en l’absence de ligne régulière desservant Tripoli, chaque vol nécessitant une autorisation d’atterrissage et des autorisations de survol.

Autant de points qui seront à l’ordre du jour ce lundi, avant d’être discutés dès la semaine prochaine à l’occasion d’une réunion des Etats membres de l’Union africaine.

Source : RFI

Commentez avec facebook

Ajouter un Commentaire


Code de sécurité
Rafraîchir

Binthily Signs

Binthily Signs propose trois grands modèles d’enseignes. Chacune offre une excellente performance en fonction de votre commerce et des prix défiant toute concurrence : 

Lire la suite

Coup d'gueule

 IBK à propos de l’argent : "je ne suis pas un homme d'argent et les Maliens le savent »

«  J'ai été le plus pauvre des principaux candidats à l'élection de 2013 et je ne suis pas devenu le plus riche des présidents...Le montant de souveraineté dont je dispose est ridicule...Je pioche dans mes réserves personnelles pour financer des activités sociales. Je déclare mes biens chaque année et je viens de contracter un prêt pour construire une maison...Mon modeste compte (à l'étranger) à l'agence parisienne de la BMCE est débiteur de 137 euros… ». 

Blog

 Paradis fiscaux : quatre pays de l'Union européenne méritent d'être sur liste noire, selon Oxfam

http://depechesdumali.com/blog/paradis-fiscaux-quatre-pays-de-lunion-europeenne-meritent-detre-sur-liste-noire-selon-oxfam/

Alors que la Commission européenne doit dévoiler sa liste noire des paradis fiscaux le 5 décembre, l'ONG prend Bruxelles de court et énumère ce mardi les 35 pays, hors-Union européenne, qui mériteraient d'y figurer.

Après les "SwissLeaks", les "LuxLeaks" et les "Panama Papers"... les révélations récentes des "Paradise Papers" - sur les pratiques d'optimisation (parfois de fraude) fiscale des grandes entreprises et fortunes de ce monde - exercent une pression supplémentaire sur les décideurs politiques. A ce titre, la Commission européenne, désireuse de frapper "au portefeuilles" les fraudeurs, doit dévoiler le 5 décembre sa liste noire des paradis fiscaux.

Lire la suite

Ecoutez

 

Mamane
Chronique de Mamane
RFI

A quoi servent les sommets ?

13 Décembre


Juan Gomez
Appels sur l'actualité

 

RFI

[Vos réactions] Togo: vers un dialogue?

13 Décembre

© Dépêches du Mali 2012 - 2017