Jeudi 23 Novembre 2017
Event Pirogue

Nous suivre

C'est Qui Ça ?

GAG

Image marquante

Premier attentat meurtrier à New York depuis 2001

Un véhicule a percuté plusieurs personnes dont des cyclistes dans le sud de Manhattan mardi 31 octobre,  faisant huit morts et au moins onze blessés le jour d'Halloween, dans le premier attentat meurtrier à New York depuis 2001.

Le maire de la ville, Bill de Blasio, a évoqué « un acte de terorisme ». Le conducteur du véhicule a été appréhendé par la police en possession d'armes factices.

Un pick-up de location a renversé plusieurs cyclistes mardi après-midi le long d'une piste cyclable près de la rivière Hudson dans le bas de Manhattan à New York, faisant au moins huit morts et onze blessés, a confirmé le maire démocrate de New York, Bill de Blasio.

Le chauffeur de la camionnette a terminé sa course meurtrière contre un bus scolaire. Il est ensuite sorti avec à la main une arme factice et les policiers lui ont tiré dessus, a affirmé la police. L'homme a été touché à l'abdomen et a dû être hospitalisé, sans qu'on sache la gravité de son état. Selon des témoins, l'homme aurait crié « Allah akbar ». Mais aucun responsable n'a confirmé dans l'immédiat cette information.

L'identité du suspect n'a pas été révélée par les autorités, la police précisant uniquement qu'il était âgé de 29 ans et qu'elle ne recherchait pas d'autres suspects. Mais selon plusieurs médias américains, il s'agirait de Sayfullo Saipov, arrivé aux Etats-Unis en 2010 et habitant à Tampa, en Floride.

Cinq Argentins figurent parmi les personnes tuées. Une ressortissante belge fait également partie des victimes, selon le ministre belge des Affaires étrangères Didier Reynders.

Trump: «PAS AUX USA»

C'est la première fois depuis le 11 septembre 2001 qu'un attentat fait des morts à New York. « Sur la base des informations immédiatement disponibles, c'était un acte de terrorisme, un acte de terrorisme particulièrement lâche qui visait des civils innocents », a déclaré Bill de Blasio lors d'une conférence de presse sur les lieux de l'attaque. Le FBI a été chargé de l'enquête en collaboration avec le département de la police de New York.

« Nous ne devons pas permettre à l'EI de revenir ou entrer dans notre pays après les avoirs vaincus au Moyen-Orient et ailleurs. Assez ! », a tweeté Donald Trump, qui a qualifié le suspect de « personne très malade et déséquilibrée » sur Twitter. « Les forces de l'ordre suivent cela de près: PAS AUX USA », a ajouté le président lui-même natif de New York. « Nos pensées et nos prières vont à ceux touchés » par cet attentat, a déclaré la porte-parole de la Maison Blanche, Sarah Sanders. Le président Emmanuel Macron a tweeté sa solidarité aux Américains avec ces mots: « Notre combat pour la liberté nous unit plus que jamais ».

Source : RFI

Commentez avec facebook

Commentaires   

0 #1 KingSmall 17-11-2017 11:40
I have checked your website and i have found some duplicate content, that's why you don't rank high in google, but there is a tool that can help you to create 100% unique content, search for: Boorfe's
tips unlimited content
Citer

Ajouter un Commentaire


Code de sécurité
Rafraîchir

Binthily Signs

Binthily Signs propose trois grands modèles d’enseignes. Chacune offre une excellente performance en fonction de votre commerce et des prix défiant toute concurrence : 

Lire la suite

Coup d'gueule

Catalogne - la « demoncratie » en danger !

Suite à la violation du droit des Catalans à l'autodétermination et au coup d'état perpétré contre les dirigeants catalans démocratiquement élus, le Chef de village africain lance un appel à la raison en direction du pouvoir dictatorial ex-bagnole et averti qu'il ne tolère pas de désordre aux portes de l'Afrique. Arrêtez vos enfantillages antidémocratiques!!!

Lire la suite

Blog

 Marcel-M. MONIN : « La démocratie n’est pas gênante » 

Les sociétés « démocratiques » sont des sociétés dans lesquelles (entre autres) les principaux décideurs émanent directement ou indirectement de l’élection (1). L’élection donne ensuite une légitimité à celui qui doit son poste au vote et une légitimité  à ce que fera ce dernier (2). Elle le protège également -sauf exceptions - (soit en droit, soit en fait) des juges. 

Lire la suite

Ecoutez

 

Mamane
Chronique de Mamane
RFI

Indignation ou indignité ?

23 Novembre


Juan Gomez
Appels sur l'actualité

 

RFI

[Vos réactions] Les pays africains face aux défis du changement climatique

23 Novembre

© Dépêches du Mali 2012 - 2017