Mercredi 24 Janvier 2018

Nous suivre

C'est Qui Ça ?

GAG

Image marquante

Trump lève les sanctions américaines contre le Soudan, après 20 ans d'embargo

Après 20 ans d'embargo, les Etats-Unis ont annoncé vendredi 6 octobre la levée des sanctions contre le Soudan. La décision était attendue puisque les deux pays avaient apaisé leurs relations depuis le début de l'année.

Les échanges commerciaux et la coopération stratégique pourraient ainsi se développer, même si Khartoum n'a pas encore réglé tous ses problèmes internes. Le Soudan reste d'ailleurs toujours sous le coup d'un embargo sur les armes imposé par le Conseil de sécurité de l'ONU après le conflit au Darfour.

Avec notre correspondant à New York, Grégoire Pourtier

Juste avant son départ, Barack Obama avait ouvert la voie en levant une partie des sanctions américaines contre le Soudan pour une période probatoire de six mois.

Donald Trump a donc validé la décision. Même s'il s'est accordé quelques semaines de réflexion supplémentaires, le président américain a estimé que le gouvernement de Khartoum avait fait cette année les efforts nécessaires pour se conformer aux cinq points d'une feuille de route établie : fin du soutien aux groupes rebelles au Soudan du Sud, fin des hostilités au Darfour, au Nil-Bleu et au Kordofan du Sud, et coopération dans la lutte contre le terrorisme. Les Etats-Unis sont satisfaits des résultats.

Toujours sur la liste des « Etats soutenant le terrorisme »

Concrètement, cela veut donc dire qu'Américains et Soudanais vont pouvoir reprendre leurs échanges commerciaux ou financiers. Les enjeux pourraient être importants concernant les industries pétrolières et pétrochimiques, le Soudan disposant d'oléoducs et de gazoducs stratégiques.

Paradoxe cependant, en 1997, l'embargo avait été décidé pour punir Khartoum de son soutien présumé à des groupes islamistes. Oussama Ben Laden y a notamment résidé quatre ans. Aujourd'hui, les sanctions sont levées mais le Soudan reste sur la liste noire américaine des « pays soutenant le terrorisme ».

Source : RFI

Commentez avec facebook

Ajouter un Commentaire


Code de sécurité
Rafraîchir

Binthily Signs

Binthily Signs propose trois grands modèles d’enseignes. Chacune offre une excellente performance en fonction de votre commerce et des prix défiant toute concurrence : 

Lire la suite

Coup d'gueule

La Démission manifeste de la diplomatie du Mali face à la rébellion

Une délégation de la Coordination des mouvements de l’Azawad (CMA) séjourne depuis hier aux Etats-Unis…en l’absence de la diplomatie malienne. Une véritable insulte à l’endroit de l’Etat malien.

« Dirigée par Bilal Ag Cherif du MNLA et Alghabass Ag Intalla du HCUA, la délégation rencontrera les membres du Conseil de sécurité de l’ONU pour, dit-on, émettre son avis sur les blocages du processus de paix. 

Lire la suite

 

Blog

Quand l’histoire donne raison au « King »

L’unité, la construction citoyenne, la liberté, l’égalité, la justice sociale sont autant de valeurs prônées par Martin Luther King. Jeff Kelly Lowenstein, journaliste d’investigation et Professeur à l’Université de Colombia, revient sur l’immense héritage sociétal légué par l’apôtre de la non-violence à l’humanité entière en le confrontant au contexte américain sous Trump.

Lire la suite

« Prix Oumar Diallo » 2e édition

« Comment les pays africains peuvent-ils contribuer à résorber l’immigration clandestine ? »

Termes de référence du concours – Modalités générales

1- Dépêches du Mali, journal d’information en ligne ayant son siège à Hamdallaye ACI 2000, Rue : 390/Porte : 1687/ BP : 1744 Bamako (Mali), organise le concours « Prix Oumar Diallo », 2e édition.

Le concours est organisé en partenariat avec :

Lire la suite

Ecoutez

 

Mamane
Chronique de Mamane
RFI

Président Ballon d'Or

23 Janvier


Juan Gomez
Appels sur l'actualité

 

RFI

Emission spéciale: comment réformer l'UA?

23 Janvier

© Dépêches du Mali 2012 - 2018