Jeudi 20 Septembre 2018
Bannière FISST

Nous suivre

C'est Qui Ça ?

GAG

Image marquante

Ouganda: une séance autour de la limite d'âge du président tourne au pugilat

Le Parlement ougandais va débattre de la limite d'âge du président. La motion autorisant un député du parti au pouvoir à préparer et présenter devant l'Assemblée nationale le projet de loi visant à amender la Constitution a été adoptée mercredi 27 septembre.

Il est question notamment de supprimer la limite d'âge de 75 ans pour une candidature à la présidence de la République. Si cette limite est supprimée, le président Yoweri Museveni, au pouvoir depuis 1986, pourrait se représenter en 2021. La séance parlementaire s'est transformée en pugilat.

Des chaises qui volent, des ceintures qui claquent. C'est une bataille au sens propre du terme qui s'engage entre des députés de l'opposition et de la majorité. Des incidents qui ont lieu après qu'une vingtaine de députés de l'opposition ont refusé de quitter la salle. Des forces de sécurité non identifiées les évacuent par la force.

Il s'agit d'une tentative d'intimidation, estime Gilbert Oulanya, député de l'opposition. Mais pour lui, le combat continue. « Nous allons essayer autant que nous le pouvons de protéger la Constitution. A l'instant où nous abandonnons et que nous acceptons de supprimer l'âge limite de la Constitution, je vous le dis : ce pays est mort. A partir du moment où l'on accepte de s'incliner et de se laisser intimider », insiste-t-il.

Après une suspension de séance, le retour au calme et l'essentiel des sièges de l'opposition sont vides. Le député Raphaël Magyezi fait la lecture de sa motion. Une victoire pour la majorité.

Ce projet de loi émeut l'opposition, mais aussi une partie de la population. Raphaël Magyezi assure qu'il est mal compris. « L'émotion est compréhensible surtout lorsque vous voyez ce que certains collègues en disent. Que cet article 102 a pour objectif de maintenir le président Museveni au pouvoir. Si c'était fait pour le président Museveni, je ne vois pas pourquoi je voudrais aussi abaisser l'âge d'éligibilité, parce qu'en aucune façon le président Museveni ne pourra avoir de nouveau 35 ans », justifie-t-il.

Raphaël Magyezi espère être prêt dans deux semaines pour présenter son projet de loi au Parlement.

Source : l’Essor

Commentez avec facebook

Ajouter un Commentaire


Code de sécurité
Rafraîchir

Binthily Signs

Binthily Signs propose trois grands modèles d’enseignes. Chacune offre une excellente performance en fonction de votre commerce et des prix défiant toute concurrence : 

Lire la suite

Blog

Dougoukolo Alpha Oumar Ba-Konaré, Psychologue clinicien : « L’identité peule apparaît comme un épouvantail symbolisant la menace djihadiste. Pourtant, cette identité est bien trop hétérogène pour établir un lien aussi simple ».

Les Peuls focalisent actuellement l’attention du fait de l’instrumentalisation de certains d’entre eux par des groupes fondamentalistes tentant de s’implanter localement dans le Sahel.

Lire la suite

Ecoutez

 

Mamane
Chronique de Mamane
RFI

Traverser pour trouver du travail

19 Septembre


Juan Gomez
Appels sur l'actualité

 

RFI

[Vos réactions] Tchad : la grève s'éternise

19 Septembre

© Dépêches du Mali 2012 - 2018