Samedi 24 Février 2018

Nous suivre

C'est Qui Ça ?

GAG

Image marquante

Des experts suggèrent "un plan Marshall" pour la sécurité au Sahel

Des experts en défense et sécurité ont suggéré mardi à Ouagadougou la mise en place d’un "plan Marshall" pour faire face aux défis sécuritaires dans la bande sahélo-saharienne, théâtre d'une série d'attaques jihadistes.

Ouvert mardi en présence de l’ancien président ghanéen Jerry Rawlings, un colloque rassemble durant trois jours dans la capitale burkinabè des centaines de scientifiques, d’universitaires et de militaires venus d’une dizaine de pays africains et européens pour échanger sur leurs expériences et dégager des "pistes" contre les attentats et la criminalité transfrontalière.

Notant les "insuffisances" chroniques des systèmes de défense et de sécurité des pays sahéliens, le colonel Denise Auguste Barry, directeur exécutif du Centre d’études stratégiques en défense et sécurité burkinabè, a proposé à l’ouverture du colloque "la mise en place d’un +plan Marshall+ ou d’un programme spécial d'endettement encadré pour permettre aux Etats de s'équiper de façon appropriée pour faire face aux défis sécuritaires".

Cet ancien ministre de la Sécurité du Burkina Faso a également appelé à "l’élaboration urgente d’une stratégie antiterroriste au niveau des Etats, elle-même intégrée dans une stratégie commune au niveau des communautés économiques régionales", alors que les pays du G5 Sahel peinent à mobiliser les 400 millions d’euros nécessaires pour la mise en place d'une force conjointe antiterroriste.

"Le Sahel et l’Afrique de l’Ouest en particulier se trouvent entre deux marges: le terrorisme et les trafiquants de drogue", a souligné le Pr Zakaria Ousmane Ramadane, un ancien fonctionnaire des Nations Unies spécialiste du développement, appelant à "formuler des stratégies innovantes".

"Nos Etats ont besoin d’outils d’analyse stratégique d’anticipation et de prévention des menaces", "le temps de l’improvisation est révolu", a insisté le colonel Auguste Barry.

Le Burkina Faso a été frappé mi-août par un attentat jihadiste contre un restaurant à Ouagadougou, qui a fait 19 morts et 21 blessés.

Le Burkina Faso, le Mali et le Niger sont régulièrement touchés par des attaques jihadistes.

Source : AFP 06/09/17

Commentez avec facebook

Ajouter un Commentaire


Code de sécurité
Rafraîchir

Binthily Signs

Binthily Signs propose trois grands modèles d’enseignes. Chacune offre une excellente performance en fonction de votre commerce et des prix défiant toute concurrence : 

Lire la suite

Coup d'gueule

Salif Sanogo, journaliste à BBC Afrique : « …Quoi qu’il en soit »

"Les gens ne sont ni raisonnables, ni logiques, ni généreux. Aime-les, quoiqu'il en soit.

Si tu agis bien, on va t'accuser de le faire avec arrière-pensée. Agis bien quoiqu'il en soit.

Lire la suite

Blog

Doing Business: « un scandale au cœur de la Banque Mondiale »

La démission fracassante de Paul Romer, chef économiste de la Banque Mondiale, suite à ses critiques portant sur le classement Doing Business, fragilise ce rapport qui fait autorité depuis quinze ans.

Lire la suite

« Prix Oumar Diallo » 2e édition

Prix Oumar Diallo, 2ème édition : Tous à La Gare ce jeudi 1er mars

La remise du Prix Oumar Diallo se déroulera ce jeudi 1er mars 2018 à 18h 30 à l’Espace culturel La Gare, sis au Centre commercial - en face de la gare ferroviaire de Bamako. 

Lire la suite

Interview : Ministre des Sports

Ecoutez

 

Mamane
Chronique de Mamane
RFI

La Volonté du Peuple (Rediffusion)

23 Février


Juan Gomez
Appels sur l'actualité

 

RFI

Emission spéciale : développement du Sahel pour lutter contre le terrorisme

23 Février

© Dépêches du Mali 2012 - 2018