Vendredi 22 Septembre 2017

Nous suivre

C'est Qui Ça ?

GAG

Image marquante

Burkina Faso: huit morts après l'éboulement d'une mine d'or artisanale

Huit personnes ont été tuées dans l'éboulement d'une mine d'or artisanale survenu dans la nuit du samedi 26 août dans le centre du Burkina Faso. Les orpailleurs étaient à l'intérieur de la fosse qui s'est effondré sur eux.

Cinq personnes ont pu à être sauvées. Blessées, elles ont été conduites dans un centre de santé. Les activités d'orpaillage sont interdites au Burkina Faso de juin à octobre chaque année à cause des pluies qui s'abattent sur le pays et qui provoquent des accidents sur les mines d'or artisanales.

L'éboulement a eu lieu au moment où certains orpailleurs étaient à l'intérieur de la fosse. Le bilan est de huit morts et de cinq blessés. Les personnes décédées ont été inhumées sur place et les blessés conduits dans un centre de santé pour des soins.

« Le bilan aurait pu être plus lourd », souligne Bernard Bouda le maire de la commune de Gogo. L'accident s'est produit quand il n’y avait que quelques responsables à l'intérieur de la fosse contrairement aux autres jours », poursuit-il. L'accident est survenu après de fortes pluies qui se sont abattues sur la région.

Les autorités se sont rendues sur place pour les constats et séance-tenante le maire a rappelé les mesures d'interdiction de toute activité d'orpaillage. Selon un décret ministériel, toutes les activités d'orpaillage sont interdites sur le territoire national durant les mois de juin à octobre. Après avoir reçu la mesure d'interdiction, le maire Bernard Bouda s'était rendu sur les différents sites pour sensibiliser les orpailleurs. « Nous avons réuni tous les orpailleurs sur leur site pour les informer de la mesure d'interdiction de toute activité pendant la saison des pluies », explique le maire. Mais la mesure n'a pas été respectée par tous.

Après l'éboulement de samedi qui a fait huit morts, les orpailleurs ont commencé  à abandonner le site selon le maire.

Source : RFI

Commentez avec facebook

Ajouter un Commentaire


Code de sécurité
Rafraîchir

Coup d'gueule

Rokia Traoré à propos de l’insalubrité à Bamako : « Que chacun nettoie devant sa maison ! »

« Je vis à Bamako, mes enfants vont à l'école à Bamako. La différence entre vous et moi c'est que j'ai de l'ambition pour Bamako, Je m'aime en tant qu'africaine et malienne. Je ne vois pas pourquoi la propreté devrait être exclusivement blanche ou européenne. Nous étions propres avant de rencontrer les blancs je crois.

Lire la suite

Blog

 Complicité Algero-Française !

Peut-on avoir une réunion de haut niveau à Alger réunissant autour du Ministre Algérien des Affaires Etrangères les plus hauts fonctionnaires et militaires français pour évoquer la situation au nord du Mali sans les gouvernants Maliens ? Il y a certes une complicité algero-française sur le dos du Mali, mais pas pour le même but. Les gouvernants maliens, comme toujours, semblent être incompétents et inadaptés à la situation qui prévaut actuellement. Le fait que l’ordre du jour ait été consacré au processus de paix sans la participation du Mali laisse la place à la suspicion.

Lire la suite

Youssouf Maïga, PDG de l’OPAM

Ecoutez

 

Mamane
Chronique de Mamane
RFI

La Cour de Récré à l'ONU

20 Septembre


Juan Gomez
Appels sur l'actualité

 

RFI

[Vos réactions] «La RCA a besoin de la Communauté internationale»

21 Septembre

© Dépêches du Mali 2012 - 2017