Mercredi 29 Janvier 2020
Banniere SAma Money

Mali : La Chambre d'accusation a décidé ce 28 janvier 2020 de la mise en liberté provisoire du Général Amadou Aya Sanogo (auteur du coup d'état de 2012) et codétenus

Nous suivre

C'est Qui Ça ?

GAG

Image marquante

L'ONU se félicite de l'évolution politique positive dans plusieurs pays d'Afrique de l'Ouest

Le Conseil de sécurité des Nations Unies a pris note lundi avec satisfaction de l'évolution politique positive récente dans plusieurs pays d'Afrique de l'Ouest, en particulier de la passation pacifique des pouvoirs en Gambie et de la tenue d'élections législatives libres et transparentes le 6 avril 2017.

Dans une déclaration de la présidence du Conseil de sécurité adoptée lundi, les membres du Conseil de sécurité encouragent "les partenaires bilatéraux et multilatéraux à appuyer comme il se doit les mesures prises par le gouvernement gambien pour rétablir l'Etat de droit et promouvoir la réconciliation et le développement dans l'intérêt des Gambiens".

Le Conseil de sécurité note également avec satisfaction les progrès notables faits par la Côte d'Ivoire pour ce qui est de consolider une paix et une stabilité durables, ainsi que la prospérité économique, à la suite de la clôture de l'Opération des Nations Unies en Côte d'Ivoire (ONUCI) le 30 juin 2017 et souligne qu'il importe de continuer à aider la Côte d'Ivoire pendant la transition consécutive à la clôture de l'ONUCI.

En revanche, le Conseil de sécurité s'inquiète à nouveau de la situation en Guinée-Bissau, appelle tous les responsables politiques à agir dans le sens des dispositions des accords de Conakry et salue les efforts réalisés par la Communauté économique des Etats d'Afrique de l'Ouest (CEDEAO) pour aider à trouver une solution à la crise politique.

Le Conseil de sécurité se félicite des efforts déployés aux niveaux sous-régional, régional et international pour atténuer les répercussions des opérations de Boko Haram sur la sécurité, la situation humanitaire et le développement. Il prend ainsi note des progrès réalisés dans la mise en place de la Force multinationale mixte (FMM) et engage les Etats membres qui y participent à améliorer encore la coopération et la coordination militaires dans la région, à refuser de donner refuge à Boko Haram et à l'Etat islamique d'Iraq et du Levant (EIIL/Daech).

Le Conseil de sécurité invite les Etats membres et les partenaires multilatéraux à prêter leur appui à la FMM, de façon à la rendre pleinement opérationnelle. Il souligne que, pour affaiblir et vaincre Boko Haram et Daech, il importe de suivre, dans la mesure du possible, une stratégie globale consistant notamment à mener des opérations de sécurité coordonnées, et à renforcer les activités civiles conduites par les gouvernements de la région pour améliorer la gouvernance, reconstruire les écoles et promouvoir la croissance économique dans les zones touchées.

Le Conseil de sécurité exprime à nouveau sa profonde inquiétude face à la situation humanitaire désastreuse provoquée par les activités de Boko Haram et de Daech dans le bassin du lac Tchad, en particulier face à la gravité de l'insécurité alimentaire et à la possibilité de famine dans certaines zones. A cet égard, il appelle la communauté internationale à appuyer immédiatement l'acheminement d'une aide humanitaire d'urgence vers les populations les plus touchées par la crise au Cameroun, au Niger, au Nigéria et au Tchad.

Source : Xinhua 25/07/17

Commentez avec facebook

Comments are now closed for this entry

Binthily Signs

Binthily Signs propose trois grands modèles d’enseignes. Chacune offre une excellente performance en fonction de votre commerce et des prix défiant toute concurrence : 

Lire la suite

Vents de Chine

Coup d'gueule

Charles Sanchez, coordinateur de la plateforme PPLAAF, à propos de CFI Medias qui, à travers une lettre adressée fin décembre 2019 au ministre béninois de la justice, a livré le journaliste Ignace Sossou à ses bourreaux. 

Lire la suite

Blog

Professeur Ahmadou Aly Mbaye, à propos de la fin du F CFA : « l’ECO a le mérite d’éjecter la France du système »

La date du 21 décembre 2019 sera historique pour les pays de la Zone CFA, qui vient de connaitre le second important changement dans son arrangement institutionnel, en 75 ans d’existence, après la non-moins historique dévaluation de 1994.

Lire la suite

Fin de la formation des jeunes communicateurs traditionnels

Ecoutez

 

Mamane
Chronique de Mamane
RFI

Les Gondwanois

28 Janvier


Juan Gomez
Appels sur l'actualité

 

RFI

[Vos réactions] Centrafrique : le mea-culpa de François Bozizé

28 Janvier

© Dépêches du Mali 2012 - 2020