Mercredi 26 Juillet 2017

Nous suivre

C'est Qui Ça ?

GAG

Image marquante

Congo-Brazzaville: le géant Total paralysé par un mouvement social

Au Congo-Brazzaville, les sites d'exploitation du géant pétrolier Total sont à l'arrêt, paralysés par un mouvement social des employés. L'intersyndicale des salariés du groupe a annoncé une mobilisation générale jusqu'à ce que la direction réponde à leurs revendications.

Selon une source proche du dossier, c'est un échange entre des salariés de Total et leur directeur qui a mis le feu aux poudres. Un échange qui a eu lieu lors d'une visite sur site, en mer de Yanga au large de Pointe-Noire.

Les agents de la plateforme se sont plaints du blocage des prêts à taux zéro qui leur étaient dus, selon eux, et du non-versement de leurs primes d'intéressement.

Mais le directeur n’a pas répondu favorablement à leurs demandes. Les syndicalistes ont alors pris le relai et ont convoqué une assemblée générale au siège de la compagnie.

La réunion s’est alors transformée en manifestation et les salariés ont été dispersés par la police à coups de gaz lacrymogènes. L'intersyndicale a réaffirmé jeudi sa détermination : le travail ne reprendra pas tant que les salariés n'auront obtenu gain de cause.

De son côté, dans un communiqué rendu public jeudi, la direction de Total affirme que « les questions des prêts au personnel et du versement des primes d'intéressement sont en cours de traitement ». L'entreprise se dit également ouverte au dialogue avec les syndicats.

Source : RFI

Commentez avec facebook

Ajouter un Commentaire


Code de sécurité
Rafraîchir

Coup de gueule

Aliou Boubacar Diallo, à propos de la révision constitutionnelle : « La priorité est la stabilisation du pays et non un référendum »

Il y a quelques jours, j'ai été très étonné d'entendre certains responsables du pays affirmer qu'il n'y avait plus aucune belligérance entre les parties signataires de l'accord de paix, que l'intégrité du territoire national n'était nullement violée et que nous devrions accepter d'aller vers un référendum Constitutionnel.

Lire la suite

Blog

 Réforme Constitutionnelle : « dégonflez tous les biceps, Monsieur le Président ! »

A travers sa lettre ouverte à Ibrahim Boubacar Keïta, l’ancienne première dame du Mali, Pr Adame Ba Konaré, fait une sortie sans concession contre l’entêtement du président de la République à faire passer une constitution qui suscite des dissensions sans précédent au sein de la société malienne.

Lisez le regard de l’historienne !

Ecoutez

 

Mamane
Chronique de Mamane
RFI

Réfugiés économiques... ou de guerre

26 Juillet


Juan Gomez
Appels sur l'actualité

 

RFI

[Vos réactions] Sénégal: comment s'annoncent les législatives?

26 Juillet

© Dépêches du Mali 2012 - 2017