Samedi 23 Septembre 2017

Nous suivre

C'est Qui Ça ?

GAG

Image marquante

Electrification rurale et péri-urbaine en Afrique de l’ouest : LA CEDEAO VALIDE SON ÉTUDE À BAMAKO

Les experts du secteur de l’énergie de la Communauté économique des Etats de l’Afrique de l’ouest (CEDEAO) étaient réunis hier à Azalaï Grand hôtel de Bamako à la faveur d’un atelier de validation de l’étude pour le développement de l’électrification rurale et périurbaine en Afrique de l’ouest.

L’ouverture des travaux était présidée par le ministre de l’Energie et de l’Eau, Malick Alhousseiny, en présence du Commissaire chargé de l’énergie et des mines à la Commission de la CEDEAO, Dr Bangoura Morlaye. L’étude pour le développement de l’électrification rurale et péri-urbaine en Afrique de l’ouest vise l’élaboration d’un plan directeur d’électrification rurale et péri-urbaine en Afrique de l’ouest afin d’accroître l’électrification dans la région, mais aussi l’accompagnement des Etats membres dans la recherche de financement et la réalisation de projets d’électrification rurale. Elle permettra aussi d’identifier des projets d’électrification rurale à financer et à mettre en œuvre dans l’ensemble de la sous-région.

Le Commissaire chargé de l’énergie et des mines de la CEDEAO, Dr Bangoura Morlaye, a précisé que l’un des handicaps majeurs au développement de la région reste l’accès à l’électricité aussi bien pour les ménages que pour les entreprises et les industries. Pour preuve, selon le Commissaire, le taux d’accès à l’électricité dans l’espace CEDEAO est inférieur à 40% avec une moyenne de 8% en milieu rural et la consommation d’électricité par tête d’habitant n’est que de 150kw/h par an. Malgré les énormes potentialités énergétiques de la sous-région, ce sont près de 180 millions de personnes qui n’ont pas aujourd’hui accès à cette ressource indispensable, a-t-il estimé.

Parmi les actions, Dr Morlaye a cité la Facilité énergie renouvelable de la CEDEAO (EREF) avec une réalisation de près de 45 projets d’énergies renouvelables hors réseau et d’efficacité énergétique de petite et moyenne taille dans les localités rurales et péri-urbaines. Il a également noté l’électrification de 66 localités rurales transfrontalières entre le Ghana-Togo, Ghana-Burkina Faso, Ghana-Sud Togo, Bénin-Nord Togo, Côte d’Ivoire-Libéria ainsi que le Programme spécial d’urgence de la CEDEAO qui a contribué à relancer le secteur de l’énergie de certains des Etats en crise, y compris le Mali, dont le programme est toujours en cours.

Le ministre de l’Energie et de l’Eau, Malick Alhousseiny a indiqué que la volonté politique de notre pays d’assurer l’accès du monde rural aux services énergétiques de base, en vue de réduire la pauvreté et favoriser la croissance économique a abouti, en 2003, à la création de l’Agence malienne pour le développement de l’énergie domestique et de l’électrification rurale (AMADER). Ainsi, de 1% en 2003, le taux d’accès à l’énergie en milieu rural est passé à 15,75% en 2015. Pour une réponse durable à la problématique de l’électrification rurale, Malick Alhousseiny a précisé que le gouvernement a entrepris avec ses partenaires techniques et financiers, un vaste programme d’hybridation de la production, pour plus de 58 milliards de Fcfa à travers divers projets.

Le ministre de l’Energie et de l’Eau, Malick Alhousseiny a souligné que la mise en œuvre du Programme présidentiel d’urgences sociales d’accès à l’énergie ambitionne d’atteindre d’ici 2020, 50% de taux d’accès en électricité au niveau national pour plus de 1.581 milliards de Fcfa par la réalisation de programmes énergétiques structurants, comme la construction des centrales hydroélectriques de Gouina (140 Mw), Kenie (42 Mw), solaires de Ségou (33 Mwc), Kita (50 Mwc), Koutiala (25 Mwc) et Sikasso (50 Mwc) ainsi que les interconnexions électriques Guinée-Mali, Ghana-Burkina-Mali et la réalisation des lignes de transport 225 KV Sikasso-Bougouni-Bamako et Manantali-Bamako.

Abdourhamane TOURÉ

Source : l’Essor

Commentez avec facebook

Ajouter un Commentaire


Code de sécurité
Rafraîchir

Coup d'gueule

Rokia Traoré à propos de l’insalubrité à Bamako : « Que chacun nettoie devant sa maison ! »

« Je vis à Bamako, mes enfants vont à l'école à Bamako. La différence entre vous et moi c'est que j'ai de l'ambition pour Bamako, Je m'aime en tant qu'africaine et malienne. Je ne vois pas pourquoi la propreté devrait être exclusivement blanche ou européenne. Nous étions propres avant de rencontrer les blancs je crois.

Lire la suite

Blog

 Complicité Algero-Française !

Peut-on avoir une réunion de haut niveau à Alger réunissant autour du Ministre Algérien des Affaires Etrangères les plus hauts fonctionnaires et militaires français pour évoquer la situation au nord du Mali sans les gouvernants Maliens ? Il y a certes une complicité algero-française sur le dos du Mali, mais pas pour le même but. Les gouvernants maliens, comme toujours, semblent être incompétents et inadaptés à la situation qui prévaut actuellement. Le fait que l’ordre du jour ait été consacré au processus de paix sans la participation du Mali laisse la place à la suspicion.

Lire la suite

Youssouf Maïga, PDG de l’OPAM

Ecoutez

 

Mamane
Chronique de Mamane
RFI

La Cour de Récré à l'ONU

20 Septembre


Juan Gomez
Appels sur l'actualité

 

RFI

[Vos réactions] «La RCA a besoin de la Communauté internationale»

21 Septembre

© Dépêches du Mali 2012 - 2017