Jeudi 17 Août 2017

Nous suivre

C'est Qui Ça ?

GAG

Image marquante

Côte d'Ivoire: des députés proches de Soro lancent un appel à la réconciliation

Des députés proches de Guillaume Soro ont lancé vendredi 9 juin un appel pour le pardon et la réconciliation en Côte d’Ivoire. Ces fidèles du président de l'Assemblée nationale se font désormais appeler l'Alliance du 3 avril, une référence au discours de rentrée de Guillaume Soro dans l'hémicycle il y a deux mois.

Leur mouvement est lancé dans un contexte ou l'ancien leader de la rébellion doit faire face aux suspicions concernant les armes retrouvées chez l'un de ses proches lors du dernier épisode de mutinerie.

L'Alliance du 3 avril revendique près d'une quarantaine de députés sur les 255 élus que compte l'Assemblée nationale ivoirienne. Le mouvement est principalement composé de proches de Guillaume Soro, dont Alain Lobognon. L'ancien ministre des Sports dit vouloir œuvrer concrètement à la réconciliation.

« Tant que la nécessité s’en fera sentir, les députés membres de l’Alliance du 3 avril iront à la rencontre des partis politiques, des leaders d’opinion, religieux, des chefs traditionnels ainsi que des Ivoiriens pour préparer le lit du retour définitif de la paix en Côte d’Ivoire », explique-t-il

Par-delà la promotion de la réconciliation, cette alliance pourrait-elle devenir une nouvelle formation politique ? « En Côte d’Ivoire, pour créer un parti politique il faut du temps. Pour l’heure, nous n’en sommes pas au parti politique », assure-t-il.

Source : RFI

 

Commentez avec facebook

Ajouter un Commentaire


Code de sécurité
Rafraîchir

Coup de gueule

Propos mémorables

« Une révision constitutionnelle ne vaut que par une adhésion populaire et consciente ». C’est par cette phrase vertueuse et oh combien sage, prononcée le 20 novembre 2001, que l’ancien président Alpha Oumar Konaré, renonçait au Referendum constitutionnel de 2002. Puisse cet esprit inspirer dans un contexte actuel bien plus tendu.   

Lire la suite

Blog

 Complicité Algero-Française !

Peut-on avoir une réunion de haut niveau à Alger réunissant autour du Ministre Algérien des Affaires Etrangères les plus hauts fonctionnaires et militaires français pour évoquer la situation au nord du Mali sans les gouvernants Maliens ? Il y a certes une complicité algero-française sur le dos du Mali, mais pas pour le même but. Les gouvernants maliens, comme toujours, semblent être incompétents et inadaptés à la situation qui prévaut actuellement. Le fait que l’ordre du jour ait été consacré au processus de paix sans la participation du Mali laisse la place à la suspicion.

Lire la suite

La Parole aux miniers de Foroko

Ecoutez

 

Mamane
Chronique de Mamane
RFI

Modification par référendum de la Constitution (rediffusion)

16 Août


Juan Gomez
Appels sur l'actualité

 

RFI

[Vos réactions] Coulées de boue en Sierra Leone : plus de 300 morts et 2 000 personnes sans abri

16 Août

© Dépêches du Mali 2012 - 2017