Dimanche 22 Avril 2018

Nous suivre

C'est Qui Ça ?

GAG

Image marquante

La France propose une résolution pour une force africaine antijihadiste au Sahel

La France a fait circuler mardi 6 juin aux 15 membres du Conseil de sécurité de l’ONU un projet de résolution autorisant le déploiement d'une force militaire africaine basée au Mali pour lutter contre le terrorisme et le crime organisé.

Paris espère que cette résolution, qui appuie juridiquement et politiquement la force conjointe dite du G5 Sahel, sera approuvée dès la semaine prochaine et permettra de créer un environnement pacifié pour encourager la mise en œuvre de l'accord de paix signé en 2015.

Avec notre correspondante à New York,  Marie Bourreau

La Minusma, seule opération de maintien de la paix de l'ONU à opérer dans un environnement antiterroriste, devrait donc être épaulée rapidement par la force conjointe dite du « G5 Sahel ».

Décidée en mars dernier par les présidents du Burkina Faso, du Tchad, du Mali et du Niger, cette force qui devrait être déployée pour une période initiale d'un an devrait compter jusqu'à 5 000 personnels militaires, policiers et civils.

Selon cette résolution préparée par Paris sous chapitre 7, elle disposerait « de tous les moyens » pour appliquer son mandat : lutte contre le terrorisme, mais aussi contre le crime organisé transfrontalier, le trafic de drogues et de migrants qui financent en grande partie les groupes jihadistes de la région. Cela devrait laisser la latitude à la Minusma pour se concentrer sur la mise en œuvre des accords de paix et le retour des services sociaux dans les zones qui échappent aux contrôles des militaires.

Reste maintenant à déterminer comment le G5 Sahel se coordonnera avec la multitude des acteurs déjà présents dans la région : Minusma, opération Barkhane et les forces maliennes.

Source : RFI

Commentez avec facebook

Ajouter un Commentaire


Code de sécurité
Rafraîchir

Binthily Signs

Binthily Signs propose trois grands modèles d’enseignes. Chacune offre une excellente performance en fonction de votre commerce et des prix défiant toute concurrence : 

Lire la suite

Présidentielle 2018 : l’Interview de la Semaine

Coup d'gueule

« Choguel Kokala Maïga est complice dans le massacre de 200 enfants du Mali le 26 mars 1991 », Dixit Aguibou Koné, ancien de l’AEEM et candidat à la présidentielle 2018

« Choguel Maïga ? Un complice passif des massacres qui doit sa liberté au choix de la réconciliation nationale décidée après le 26 mars; car trop de gens étaient mouillés dans le massacre des enfants du Mali : plus de 200 morts en 4 jours, des milliers de blessés.

Lire la suite

Blog

« Si nous disons la vérité en faisant preuve d'humilité et de bon sens, le Mali va se redresser »

La classe politique dirigeante depuis 1960 y compris Moussa Traoré lui même est celle formée par l'USRDA. Que l'ADEMA et ses partis fils aient imposé une culture de parti unique de fait, ne doit étonner personne, pas plus que leur corruption.

Lire la suite

Ecoutez

 

Mamane
Chronique de Mamane
RFI

V comme faire le vide

20 Avril


Juan Gomez
Appels sur l'actualité

 

RFI

[Vos réactions] La Libre Antenne

20 Avril

© Dépêches du Mali 2012 - 2018