Vendredi 20 Avril 2018

Nous suivre

C'est Qui Ça ?

GAG

Image marquante

Marine Le Pen à la rencontre des forces françaises de Barkhane

C'est une information que vous révèlent RFI et l'AFP : Marine Le Pen se rendra au Tchad la semaine prochaine. Elle ira rencontrer les forces françaises de Barkhane à Ndjamena, entre le 21 et le 22 mars prochains.

Après Emmanuel Macron et Francois Fillon, c'est donc au tour de la candidate du Front National d'aller rencontrer les soldats français basés sur le continent. Selon les informations recueillies par RFI et l'Agence France Presse (AFP) auprès du ministère de la Défense et du Front national, Marine Le Pen se rendra à Ndjamena, siège du commandement de l’opération Barkhane, en début de semaine prochaine, sans doute entre le mardi 21 et le mercredi 22 mars.

Objectif selon son entourage : rencontrer les forces françaises « qui luttent contre le terrorisme islamiste », un thème cher à la candidate d'extrême-droite. Marine Le Pen qui, à travers ce déplacement, entend non seulement asseoir un peu plus sa stature présidentielle, mais également aller à la rencontre de soldats qui semblent de plus en plus réceptifs à ses idées.

Une visite sans journaliste

Si le ministère de la Défense a donné son feu vert à cette visite, il l’a fait à une condition : que la présidente du FN se rende sur place sans journaliste. Les reportages effectués par Paris Match et TF1 sur la visite de Francois Fillon en décembre avaient provoqué de gros remous au sein de l'armée. Pas question donc qu’à son tour Marine Le Pen tente d’instrumentaliser cette visite.

Au FN, on essaie de trouver la parade. La tenue d'une conférence de presse à l'issue de cette visite est ainsi sérieusement envisagée; une conférence de presse au cours de laquelle la candidate frontiste évoquerait non seulement sa rencontre avec les militaires, mais où elle présenterait également ses propositions en matière de politique africaine. L'occasion pour elle de faire d’une pierre deux coups et de parler d’un continent où elle n’est pour l’instant pas parvenue à se rendre en tant que candidate.

Pierre Firtion, avec AFP

Source : RFI

 

Commentez avec facebook

Ajouter un Commentaire


Code de sécurité
Rafraîchir

Binthily Signs

Binthily Signs propose trois grands modèles d’enseignes. Chacune offre une excellente performance en fonction de votre commerce et des prix défiant toute concurrence : 

Lire la suite

Présidentielle 2018 : l’Interview de la Semaine

Coup d'gueule

« Choguel Kokala Maïga est complice dans le massacre de 200 enfants du Mali le 26 mars 1991 », Dixit Aguibou Koné, ancien de l’AEEM et candidat à la présidentielle 2018

« Choguel Maïga ? Un complice passif des massacres qui doit sa liberté au choix de la réconciliation nationale décidée après le 26 mars; car trop de gens étaient mouillés dans le massacre des enfants du Mali : plus de 200 morts en 4 jours, des milliers de blessés.

Lire la suite

Blog

« Si nous disons la vérité en faisant preuve d'humilité et de bon sens, le Mali va se redresser »

La classe politique dirigeante depuis 1960 y compris Moussa Traoré lui même est celle formée par l'USRDA. Que l'ADEMA et ses partis fils aient imposé une culture de parti unique de fait, ne doit étonner personne, pas plus que leur corruption.

Lire la suite

Ecoutez

 

Mamane
Chronique de Mamane
RFI

Candidat sans casier

19 Avril


Juan Gomez
Appels sur l'actualité

 

RFI

Appels sur l'Actualité à Bouaké

19 Avril

© Dépêches du Mali 2012 - 2018