Vendredi 22 Septembre 2017

Nous suivre

C'est Qui Ça ?

GAG

Image marquante

Gambie: Adama Barrow effectue son premier déplacement de chef d'Etat à Dakar

Adama Barrow l'avait promis. Il effectuera son premier déplacement de chef d'Etat à partir de ce jeudi à Dakar. Une visite officielle de 3 jours avec au menu de multiples entretiens et rendez-vous et la signature de nouveaux accords de coopération.

Valider des annonces faites ces dernières semaines par les deux chefs d'Etat, inscrire dans le marbre les volontés affichées de rapprochement. Cette visite de 3 jours doit se conclure par la signature d'accords qui relanceront concrètement les liens économiques et diplomatiques entre les deux pays ; avec une ambition que les relations entre les deux Etats deviennent un modèle.

La visite officielle qui débutera dès l'aéroport. Macky Sall viendra, en milieu de matinée, accueillir son homologue sur le tarmac. Les deux hommes vont ensuite multiplier entretiens et visites, la ville nouvelle de Diamniadio, nouveau centre de développement en périphérie de Dakar, sera au menu.

Le président Barrow doit également enchaîner, vendredi 3 mars, les visites dans les grandes villes saintes du Sénégal, notamment à Touba. Cette visite officielle se terminera samedi avec la signature officielle des nouveaux accords de coopération validés par les deux pays.

■ La lune de miel se poursuit entre Adama Barrow et Macky Sall

En effectuant sa première visite d'Etat à Dakar, Adama Barrow respecte une promesse faite, dès sa victoire, en décembre. Le président tout juste élu avait indiqué : « Le Sénégal devrait être notre meilleur ami au monde ». L'ex-agent immobilier ajoutait que « cimenter notre relation, c'est une priorité pour que les deux pays en tirent profit ».

Les deux mois de crise, l'accueil d'Adama Barrow à Dakar, l'appui militaire des forces sénégalaises de la Cédéao n'ont fait qu'améliorer cette relation entre deux chefs d’Etat qui se donnent, comme lors de la fête de l'indépendance à Banjul le 18 février, du « my brother », « mon frère » dans leurs discours.

Si certains voient ce rapprochement comme la mise sous tutelle de la Gambie par le Sénégal, de nombreux observateurs estiment, au contraire, que les deux Etats sont en mesure de créer un véritable pôle de stabilité dans la sous-région, un pôle démocratique, économique anglophone et francophone. La reprise d'échanges économiques stables et permanent entre les deux Etats sont pour le moment la priorité.

Adama Barrow et Macky Sall vont donc multiplier les entretiens pour évoquer la construction du pont Sénégambia, la lutte contre le trafic de bois et sans aucun doute acter via des accords les annonces faites ces dernières semaines.

Source : RFI

Commentez avec facebook

Ajouter un Commentaire


Code de sécurité
Rafraîchir

Coup d'gueule

Rokia Traoré à propos de l’insalubrité à Bamako : « Que chacun nettoie devant sa maison ! »

« Je vis à Bamako, mes enfants vont à l'école à Bamako. La différence entre vous et moi c'est que j'ai de l'ambition pour Bamako, Je m'aime en tant qu'africaine et malienne. Je ne vois pas pourquoi la propreté devrait être exclusivement blanche ou européenne. Nous étions propres avant de rencontrer les blancs je crois.

Lire la suite

Blog

 Complicité Algero-Française !

Peut-on avoir une réunion de haut niveau à Alger réunissant autour du Ministre Algérien des Affaires Etrangères les plus hauts fonctionnaires et militaires français pour évoquer la situation au nord du Mali sans les gouvernants Maliens ? Il y a certes une complicité algero-française sur le dos du Mali, mais pas pour le même but. Les gouvernants maliens, comme toujours, semblent être incompétents et inadaptés à la situation qui prévaut actuellement. Le fait que l’ordre du jour ait été consacré au processus de paix sans la participation du Mali laisse la place à la suspicion.

Lire la suite

Youssouf Maïga, PDG de l’OPAM

Ecoutez

 

Mamane
Chronique de Mamane
RFI

La Cour de Récré à l'ONU

20 Septembre


Juan Gomez
Appels sur l'actualité

 

RFI

[Vos réactions] «La RCA a besoin de la Communauté internationale»

21 Septembre

© Dépêches du Mali 2012 - 2017