District de Bamako : 5 milliards de Fcfa pour entretenir les routes

Publié le 01 juillet
Source : l'Essor

La 28ème session ordinaire du conseil d’administration de l’Agence d’exécution des travaux d’entretien routier (Ageroute), tenue hier dans ses locaux sis à l’ACI 2000, a évalué l’exécution des budgets clos de l’exercice 2021 et celle à mi-parcours de 2022.

Elle a également donné des orientations claires pour la conduite des activités programmées en 2022. L’ouverture des travaux a été présidée par la présidente dudit Conseil, Mme Traoré Seynabou Diop. C’était en présence du directeur général de l’Ageroute, Sékou Kontaga et de plusieurs autres administrateurs.

Concernant les activités menées en 2021, le Conseil a examiné le programme d’entretien des routes d’intérêt national des Régions de Kayes, Koulikoro, Sikasso, Ségou, Mopti, Tombouctou, Gao et du District de Bamako. Le montant alloué à ces travaux est estimé à  plus de 8,8 milliards de Fcfa. Le taux d’exécution des tâches prévues à cet effet est passé de 45% au 30 novembre 2021, 72,10% à la date du 31 décembre de la même année.

Ils (les travaux) en sont à 97% au 30 mai 2022, a d’entré jeu expliqué la présidente du conseil d’administration de l’Ageroute. Quant au programme relatif aux travaux spéciaux, d’un montant de près de 1,3 milliard de  Fcfa, il a été réalisé à hauteur de 36,37% au 30 novembre 2021, avant de s’établir à 37% au 31 décembre, a noté Mme Traoré Seynabou Diop, précisant que ce taux est passé à 99% au 31 mai 2022.

Elle a relevé que la convention du Programme des travaux d’urgence d’entretien de certains axes routiers du District de Bamako, signée le 29 novembre 2021 pour un montant de 5 milliards de Fcfa, a été exécutée à hauteur de 73% au 31 mai 2022. La présidente du conseil d’administration de l’Ageroute a souligné que les programmes des conventions antérieures ont été poursuivis, voire terminés dans certains cas.

«Le Plan de charge de l’Agence sera marqué au cours de l’exercice 2022 par la mise en œuvre, en plus des programmes antérieurs, de deux programmes de travaux majeurs qui impacteront le niveau de service de nos routes en général et singulièrement du District de Bamako», a-t-elle précisé. Il s’agit notamment, selon elle, du programme des travaux d’entretien des routes d’intérêt national pour 16,5 milliards de Fcfa et du programme spécial 2021 des travaux d’entretien des routes au titre de l’exercice 2022 pour 14,5 milliards de Fcfa dont plus d’une dizaine de milliards pour les routes du District de Bamako.

«Un budget rectificatif nous est soumis pour validation afin de prendre en compte les modifications intervenues dans la planification des programmes d’entretien prévus dans le budget initial de 2022», a expliqué l’ancienne ministre des Infrastructures.

Elle a invité les administrateurs à réfléchir et à donner à l’Ageroute les orientations nécessaires visant à lui permettre de consolider non seulement les acquis, mais aussi de pouvoir affronter avec sérénité les challenges futurs. Mme Traoré Seynabou Diop a réitéré sa gratitude au ministère des Transports et des Infrastructures pour les efforts consentis pour soutenir leur action et son implication personnelle pour l’obtention des crédits.

Fatoumata M. Sidibé

Source : l’Essor

Commentez avec facebook