Vendredi 27 Novembre 2020
Banniere SAma Money

Nous suivre

C'est Qui Ça ?

GAG

Image marquante

La coopération entre le Mali et l’UEMOA en marche pour le bonheur du monde rural

Ce 12 novembre, la salle de conférence du ministère de l’Agriculture de l’élevage et de la Pêche a servi de cadre pour deux importants événements.

Il s’agit des signatures d’un Bail_emphytéotique entre l’Office_du_Niger et l’UEMOA et l’Accord de rétrocession des travaux de réhabilitation et de renforcement de l’abattoir de Sabalibougou à l’État malien.

Les travaux ont été présidés par le ministre de l’Agriculture de l’Élevage et de la Pêche, M. Mohamed Ould Mahmoud, en présence du Président de la Commission de l’UEMOA, du #Président_Directeur_Général de l’Office_du_Niger, du Directeur Général de l’AGETIER et de plusieurs autres personnalités.

L’objectif de ces deux signatures est de relancer la croissance économique, relever le défi de la sécurité alimentaire, puis donner au Mali un abattoir moderne aux normes internationales.

En effet, l’abattoir frigorifique de Sabalibougou, a été conçu au départ pour une capacité de production de 36 tonnes de viande de bœufs et 3 tonnes de viande de moutons et chèvres par jour. Mais face au rythme élevé du travail, la production a soumis à rude épreuve les équipements et a créé une situation sanitaire peu reluisante pour les habitants du quartier et la salubrité du fleuve Niger voisin.

Mettre à niveau l’abattoir sur le plan hygiénique, réhabiliter son outil de production et de transport de viande étaient devenus une nécessité pour l’État. C’est pourquoi le Mali et l’UEMOA ont initié avec enthousiasme la restauration et le renforcement dudit abattoir. Dorénavant, les acteurs de la filière bétail/viande pourront commercialiser leurs produits dans les conditions sanitaires aux normes adéquates ; ce qui induira la vente d’une viande de meilleure qualité sur le marché.

Dans son allocution, le Président de la Commission de l’UEMOA, monsieur Abdallah Boureima a annoncé qu’en plus de la réhabilitation de l’abattoir de Sabalibougou, il y a eu la construction des infrastructures socio-économiques au profit des populations du quartier de Sabalibougou à savoir une école de 6 classes, un centre de santé avec une maternité, une cité comprenant des logements avec latrines et douches, 5 hangars pour le marché, un parc de vaccination des animaux, un magasin de stockage d’une capacité de 500 tonnes, 4 forages équipés. Le coût de travaux : 785 millions de FCFA.

Le Ministre de l’Agriculture, de l’Élevage et de la Pêche, #Mohamed_Ould_Mahmoud, a salué l’engagement de la Commission de l’UEMOA auprès du #Mali, qui n’a ménagé aucun effort pour l’aboutissement de cet important Projet.

Quant à la signature du #Bail_emphytéotique, il s’agit d’un projet de d’aménagement et de mise en valeur des parcelles dans les aménagements hydrauliques de #Touraba et de #Kadiourou, à des fins agro-industrielles. En effet, sur les 11 288 ha que le #Mali a mis à la disposition de l’UEMOA en zone #Office_du_Niger, l’organisation sous régionale a réalisé l’aménagement de 250ha qu’elle a mis à la disposition de l’État malien.

Le gouvernement du Mali, qui fait des secteurs de l’Agriculture, de l’Élevage et la Pêche des priorités de sa politique de développement.

#communication_maep

#UEMOA

Source: Le Pays

      

Commentez avec facebook

Ajouter un Commentaire


Code de sécurité
Rafraîchir

Binthily Signs

Binthily Signs propose trois grands modèles d’enseignes. Chacune offre une excellente performance en fonction de votre commerce et des prix défiant toute concurrence : 

Lire la suite

Vents de Chine

Blog

Édito : IBK, une ambition manquée pour le Mali ?

Quelle action imprimer désormais à la marche de l'État ?

Le Mali, en pièces détachées, les positions se cristallisent, la gouvernance orageuse et le peuple meurtri. L'urgence, c'est de sauver la patrie en danger. Tout le reste n'est que littérature. 

Lire la suite

Ecoutez

« DIS ! » Le Débat Interactif du Soir

Appelle-nous et donne ton point de vue sur une question d’actualité (politique, économique, culturelle, religieuse, etc.). Pas de sujets tabous : arguments, contre arguments ! Dis-nous tout !

23 Novembre


JÒ KÓNO

 

Réécoutez votre émission de débat politique en bambara.

Dans JÒ KÓNO, Moussa Timbiné reçoit Lieutenant Daouda Konaté, secrétaire général du syndicats des surveillants de prison.

10 Novembre

© Dépêches du Mali 2012 - 2020