Samedi 19 Septembre 2020
Banniere SAma Money

Nous suivre

C'est Qui Ça ?

GAG

Image marquante

Affaire d’acquisition des 4 locomotives : Le CNSP va-t-il se saisir du dossier ?

Six mois après l’expiration du délai de leur livraison, les maliens restent partagés sur le sort des 4 locomotives destinées à relancer Transrail, une société à l’arrêt depuis bientôt deux ans.

Dans le cadre de son plan d’urgence du président IBK, un budget de 9 milliards de Fcfa a été mobilisé par le gouvernement dont 4,7 milliards, pour l’acquisition de 4 locomotives reconditionnées. Suite à un appel d’offre, la société Saratem Amarica Inc, représenté par l’opérateur économique Bassidi Dembélé, connu sous le sobriquet Roi 1212, a bénéficié du marché malgré les conditions draconiennes. En effet, contrairement aux autres concurrents, qui s’étaient engagés à exécuter le marché respectivement à 7, 599 et 9, 920 milliards Fcfa, la société américaine a accepté l’offre à 4, 580 milliards. Si le prix des locomotives compte dans le choix de la commission de dépouillement, une question semble échapper à sa vigilance : comment est-t-il possible pour un commerçant dont la vocation est de faire des bénéfices de livrer 4 locomotives de bonne qualité et de former le personnel avec d’appel d’offres pour s’assurer de la disponibilité des fonds attribués.

Des voix qui avaient jadis dénoncé des promesses sans lendemain du régime déchu commencent à hausser le ton en invitant le CNSP du colonel Assimi Goita à s’intéresser au dossier pour y voir clair. En effet, ils demandent aux nouvelles autorités de procéder à l’audit de l’appel d’offre en question pour permettre au train de siffler de nouveau.

Selon des confidences du ministère des Transports et de la Mobilité Urbain, une commission technique formée d’experts devrait se rendre aux USA en mars 2020 pour vérifier la conformité des marchandises aux normes prescrites dans le contrat, notamment locomotives diesels électrique reconditionnées de ligne de type CoCo pour voie (métrique écartement 1000 mm) d’une puissance nominale requise de 2500 CV à 900 tr/mn et une charge à l’essieu de 17 tonnes. Le déplacement, a-t-on appris auprès de l’administration du ministre sortant Ibrahima Abdoul Ly, n’a pas pu être effectué pour cause de la pandémie du coronavirus.

Amidou KEITA

Source : Le Témoin 15 Sep 2020

Commentez avec facebook

Ajouter un Commentaire


Code de sécurité
Rafraîchir

Binthily Signs

Binthily Signs propose trois grands modèles d’enseignes. Chacune offre une excellente performance en fonction de votre commerce et des prix défiant toute concurrence : 

Lire la suite

Vents de Chine

Blog

Édito : IBK, une ambition manquée pour le Mali ?

Quelle action imprimer désormais à la marche de l'État ?

Le Mali, en pièces détachées, les positions se cristallisent, la gouvernance orageuse et le peuple meurtri. L'urgence, c'est de sauver la patrie en danger. Tout le reste n'est que littérature. 

Lire la suite

Ecoutez

« DIS ! » Le Débat Interactif du Soir

Thème : Qu’est-ce que les militaires reprochent aux personnalités toujours détenues à Kati ? Ont-ils le droit de les retenir ?

17 Septembre


JÒ KÓNO

 

Réécoutez votre émission de débat politique en bambara.

Dans JÒ KÓNO, Moussa Timbiné reçoit Monsieur Tahirou Bah, membre du mouvement Espoir Mali Koura.

15 Septembre

© Dépêches du Mali 2012 - 2020