Samedi 08 Août 2020
Banniere SAma Money

Nous suivre

C'est Qui Ça ?

GAG

Image marquante

Transferts monétaires : Plus de 30.000 ménages vulnérables sont concernés

Le programme Jigisemejiri, en partenariat avec la direction régionale du développement social et de l’économie solidaire, a organisé du 21 au 23 juillet à Kayes l’atelier de lancement du Programme des transferts monétaires d’urgence du gouvernement (TMUG) dans le cadre de la lutte contre la pandémie de la Covid-19. Les cibles de l’intervention sont constituées par les bénéficiaires enregistrés dans le Registre social unifié (RSU).

Ceux-ci sont au nombre de 352.900 ménages répartis entre toutes les régions et le District de Bamako à la date du 15 avril 2020. Ensuite, il y aura une seconde vague de transferts monétaires pour atteindre l’objectif quantitatif d’un million de ménages à travers le pays. Dans la Région de Kayes, l’actualisation concernera 31.530 ménages déjà enregistrés dans le Registre social unifié.

L’objectif de cet atelier est d’informer et sensibiliser tous les acteurs impliqués dans la mise en œuvre de ces transferts monétaires d’urgence sur le terrain et la formation des formateurs sur le processus d’actualisation des données du RSU. Ces formateurs formeront à leur tour des enquêteurs au niveau des cercles et des communes.

Du 25 mars au 14 juillet 2020, la Région de Kayes a enregistré 122 cas confirmés de Covid-19 dans les districts sanitaires de Kayes, Yélimané, Kéniéba, Kita et Bafoulabé. Dans son adresse à la nation du 10 avril dernier, le président de la République Ibrahim Boubacar Keïta a annoncé plusieurs mesures et actions sociales, dont l’assistance aux ménages pauvres et vulnérables. Il s’agit, pour le chef de l’état, d’atténuer les impacts économiques néfastes de la pandémie de la Covid-19 sur ces couches défavorisées.

Parmi ces mesures, figure la mise en œuvre du programme des transferts monétaires d’urgence aux ménages pauvres et vulnérables. Ce programme va consister à payer à chaque ménage pauvre et vulnérable, six mois d’allocations mensuelles cumulées en une seule tranche (soit 90.000 Fcfa) pour couvrir les besoins essentiels desdits ménages.

Les exposés et les exercices pratiques ont permis aux participants d’approfondir leurs connaissances sur le RSU, le manuel de l’enquêteur et de se familiariser avec l’application RSU mobile Lite.

«La mise en œuvre des transferts monétaires d’urgence du gouvernement permettra sans doute d’améliorer les conditions de vie des ménages bénéficiaires pendant cette période de soudure. Je vous engage tous à une synergie d’actions afin que les résultats escomptés du programme soient atteints. Je ne saurai terminer mes propos sans remercier les plus hautes autorités du pays pour ce geste de solidarité qui va beaucoup soulager les ménages pauvres et vulnérables», a déclaré Adama Assagaidou Maïga, conseiller aux affaires économiques du gouverneur de la Région de Kayes.

Les représentants de Jigisemejiri (Djibril Thiam, Dieudonné Somboro) et le directeur régional du développement social et de l’économie solidaire, Dramane Coulibaly, ont tous attiré l’attention des participants, généralement les chefs des services locaux du développement social et de l’économie solidaire, sur le fait que les principales cibles sont les ménages en insécurité alimentaire et ceux qui bénéficient d’une assistance médicale. Ils ont aussi souligné le caractère numérique de l’activité car les enquêteurs seront dotés de tablettes. Par conséquent, ces deniers devront faire preuve de vigilance sur le terrain.

Bandé Moussa SISSOKO

Amap-Kayes

Source : l’Essor

Commentez avec facebook

Ajouter un Commentaire


Code de sécurité
Rafraîchir

Binthily Signs

Binthily Signs propose trois grands modèles d’enseignes. Chacune offre une excellente performance en fonction de votre commerce et des prix défiant toute concurrence : 

Lire la suite

Vents de Chine

Blog

Me Alifa Habib Koné à propos de la Corruption au Mali : « faute pour les pouvoirs publics d’initier le débat, la rue le leur imposerait »

Dans l’Essai d’analyse qui suit Me Alifa Habib Koné, auditeur et avocat au Barreau, fait le lien entre l’incapacité des régimes successifs à lutter contre la corruption/l’enrichissement illicite et la crise multi-dimensionnelle qui secoue le pays.   

Lire la suite

Ecoutez

« DIS ! » Le Débat Interactif du Soir

Thème : Comment voyez-vous l’évolution de crise sociopolitique après la fête de Tabaski ?

04 Août


JÒ KÓNO

 

Réécoutez votre émission de débat politique en bambara.

Dans JÒ KÓNO, Moussa Timbiné reçoit Monsieur Siriki Kouyaté, Président du Mouvement JIRIBA KORO.

30 Juillet

© Dépêches du Mali 2012 - 2020