Impact du coronavirus sur l’économie : Une commission en place pour proposer des solutions

Publié le 01 avril
Source : l'Essor

La pandémie du Covid-19 frappe de plein fouet l’économie mondiale au fur et à mesure que les pays se calfeutrent. Notre économie, très fragile, pourrait en pâtir sévèrement si des mesures idoines ne sont pas envisagées et mises en place à temps.

Certains secteurs, comme l’hôtellerie, ressentent déjà les effets pervers de cette crise sanitaire. Raison pour laquelle le Premier ministre, Dr Boubou Cissé a décidé de prendre les devants, en réunissant hier les principaux acteurs du secteur privé pour discuter des dispositions à prendre. Outre les ministres des départements concernés, on notait la présence à la rencontre du président du Conseil national du patronat du Mali (CNPM), Mamadou Sinsy Coulibaly et de ceux des Chambres consulaires.

Le chef du gouvernement a voulu cette réunion, pour que les uns et les autres puissent s’exprimer sur ce qu’ils pensent être les meilleurs moyens de sauver l’économie nationale. Selon le ministre de l’Industrie et du Commerce, Mohamed Ag Erlaf, l’initiative du Premier ministre s’inscrit dans le cadre de la riposte nationale à la pandémie du coronavirus. En attendant, a-t-il confié, des «mesures ponctuelles de paiement de la dette intérieure ont été prises jusqu’à hauteur de 70 millions de Fcfa pour que l’économie nationale continue de fonctionner, malgré l’existence de la pandémie».

à l’issue des débats, une commission a été mise en place pour traiter toutes les suggestions, afin qu’elles soient «transformées en mode opératoire et que nous trouvions la meilleure réponse aux questions qui ont été posées», selon Mohamed Ag Erlaf. Cette commission est composée de toutes les organisations faîtières. Elle sera pilotée par le ministère en charge de l’Industrie et du Commerce. Dès aujourd’hui, cette commission se mettra à la tâche pour convenir rapidement des propositions de mesures qui seront consignées dans un plan d’actions précis.

De son côté, le président du CNPM a expliqué que la rencontre du jour vise à définir «les dérogations que le gouvernement peut accorder au secteur». Mamadou Sinsy Coulibaly a déploré au passage l’impact de cette maladie qui vient en rajouter aux difficultés du secteur privé. «Le secteur privé et le secteur public doivent réfléchir ensemble pour savoir ce qu’on peut réellement faire… Il faudrait trouver une solution où tout le monde trouve son compte», a-t-il souhaité. Le secteur privé réfléchira aussi à ce qu’il peut faire, selon le patron des patrons qui a tenu à lever toute équivoque : «Il ne s’agira pas simplement de demander des subventions ou autres à l’État. Ce n’est pas du tout ça !»

Par ailleurs, le chef du gouvernement a informé ses interlocuteurs de la création d’un Fonds de solidarité spécial de lutte contre le Covid-19.

Issa DEMBÉLÉ

Source : l’Essor

Commentez avec facebook